Home Société Côte d’Ivoire – Permis de conduire: des gendarmes bloquent tout pour primes...

Côte d’Ivoire – Permis de conduire: des gendarmes bloquent tout pour primes impayées

Côte d’Ivoire - Permis de conduire: des gendarmes bloquent tout pour primes impayées
Côte d’Ivoire - Permis de conduire: des gendarmes bloquent tout pour primes impayées

Malgré la réforme annoncée, les difficultés au niveau du permis de conduire continuent. Et ce sont les candidats au permis et les moniteurs d’auto-écoles qui en font les frais.

C’est un gros scandale. Plus rien ne va au niveau du permis de conduire, notamment à l’intérieur du pays. De quoi s’agit-il ? En effet, du lundi 30 août au vendredi 3 septembre 2021, il n’y a eu ni code ni examen de conduite pour les candidats au permis de conduire de l’intérieur du pays. Notamment à Aboisso, Gagnoa, San Pedro, Guiglo et Korhogo. Selon le vice-président de l’Union nationale des auto-écoles de Côte d’Ivoire (Unaeci), Cissé Lamine, qui nous a joint, hier, au téléphone, la situation est alarmante.

« Au cours de cette semaine écoulée, il n’y a eu ni code ni examen de conduire dans toutes les régions du pays où cela devrait se tenir », souligne-t-il. A l’en croire, cet arrêt est dû au fait que les gendarmes réclament leurs primes. Pour en savoir davantage, Cissé Lamine et le président de l’Unaeci, Guillaume Koko, disent avoir rencontré le directeur général des Transports par intérim, Lucien Tiessé, le mardi 31 août 2021.

Lire aussi:   Lancement officiel de la campagne nationale de lutte contre la cyber criminalité en milieu jeune

« Le président Koko et moi avons rencontré le directeur général par intérim des Transports, M. Tiessé. Celui-ci nous a rassuré que les examens théoriques et pratiques reprendront le jeudi 2 et vendredi 3 septembre. Car, les problèmes liés à aux primes des gendarmes-inspecteurs ont été réglés. Nous avons à notre tour rassuré les moniteurs d’auto-écoles », fait savoir M. Cissé. Toutefois, le moment venu, aucun gendarme ne s’est présenté aux différents centres de code et d’examens de conduite. Ce qui a suscité le courroux de certains candidats.

« A l’intérieur du pays, des candidats parcourent des dizaines de kilomètres, en provenance des villages pour venir passer leur code et examen au chef-lieu de région. Certains qui ont un peu de moyens louent des chambres dans des hôtels. Par contre, d’autres, moins bien lotis, dorment dans des gares. Du coup, certains ont piqué une grosse colère, pour s’être déplacés pour rien. On nous annonce que des moniteurs d’auto-écoles ont été pourchassés à la machette. C’est scandaleux et cela n’honore pas la Côte d’Ivoire », relate avec amertume Lamine Cissé. Face à cette situation, le vice-président de l’Unaeci informe qu’une grande rencontre de toutes les auto-écoles de Côte d’Ivoire est prévue, le mercredi 8 septembre prochain à Abidjan.

Lire aussi:   Affaire de la cache d’armes à Bouaké: SoulToSoul à nouveau convoqué

« Au cours de ce rendez-vous, les auto-écoles vont exprimer leur ras-le-bol face aux difficultés de tous genres qu’ils rencontrent. Nous sommes des formateurs, mais nous avons trop de problèmes. Durant cette rentrée scolaire, nos enfants vont rester à la maison, parce que les auto-écoles ont trop d’obstacles pour travailler. Lors de notre réunion prochaine, nous allons faire des propositions au ministre des Transports », clame-t-il. Car pour les responsables des auto-écoles, s’il y a des problèmes liés à des primes actuellement au niveau du permis de conduire, cela veut dire que les inspecteurs suspendus n’avaient pas aussi de primes.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Après les tests, l'Allemagne reçoit les premiers étudiants ivoiriens

« On peut donc comprendre les problèmes de corruption si des inspecteurs se déplaçaient à l’intérieur du pays sans prime. Ce que refusent les gendarmes-inspecteurs appelés au secours », conclut-il. Joint au téléphone, hier, le responsable de la communication du ministère des Transports dit ne pas être informé de la situation. « Je vous reviens après avoir pris toutes les informations avec les différents services », nous a rétorqué au téléphone, Samou Diawara. Mais, jusqu’à ce que nous mettions sous presse, cette réponse n’est pas venue.

Le ministre des Transports, Amadou Koné a suspendu, les inspecteurs chargés des examens théoriques et pratiques du permis de conduire afin d’assainir le secteur, le 26 avril 2021. Ceci, dans sa volonté de réduire le nombre d’accidents de la circulation. En lieu et place des inspecteurs, ce sont désormais des gendarmes. Mais, à l’évidence, ceux-ci souhaitent travailler dans de bonnes conditions. D’où le blocage.

Afriksoir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here