Home Société Côte d’Ivoire: Originaires de la sous-région, elles ont tenté frauduleusement de s’établir...

Côte d’Ivoire: Originaires de la sous-région, elles ont tenté frauduleusement de s’établir des titres d’identités ivoiriens avec des complices

Des fraudeurs appréhendés avec des faux documents (Ph KOACI)

Côte d'Ivoire: Originaires de la sous-région, elles ont tenté frauduleusement de s'établir des titres d'identités ivoiriens avec des complices

– Vendredi 17 Mai 2019 – S’il est vrai que la destination Abidjan reste pour plusieurs ressortissants de la sous-région comme étant l’eldorado, il n’en demeure moins que l’acquisition de la nationalité ivoirienne obéit à des procédures bien établies.

TK, une ressortissante de la sous-région, âgée de 26 ans est arrivée en Côte d’Ivoire pour la première fois en Côte d’Ivoire le samedi 11 Mai 2019 dernier selon les sources sécuritaires.

Lire aussi:   Election des représentants de parents d’élèves au Conseil d’établissement et au Conseil d’école du Lycée Blaise Pascal / L’équipe Octogone dévoile ses nouvelles ambitions

Sauf qu’une fois à Abidjan, TK avec la complicité de certains ivoiriens va tenter frauduleusement à se faire établir des titres d’identités avec de faux documents ivoiriens.

Selon des informations rapportées à par des sources sécuritaires, hier jeudi 16 Mai 2019, aux environs de 16h TU, dame T K , s’est présentée au commissariat de Police du 21ème arrondissement pour établir une attestation d’identité avec des faux documents Ivoiriens.

Elle sera donc appréhendée par les éléments de la police du 21ème arrondissement. Interrogée, dame TK va avouer qu’elle n’est pas seule dans cette entreprise frauduleuse. Sur la base des informations fournies, sa camarade K A, 26ans , ménagère qui, par le même procédé a même réussi à se faire établir un passeport Ivoirien retrouvé lors de la perquisition à son domicile a également été interpellée.

Lire aussi:   Raoul, le parrain repenti du trafic d’électricité à Abidjan raconte

Leurs complices, deux Ivoiriens sans profession, Guihounou Dagou Rodrigue, 36 ans et Traoré Adama, 37 ans.

Ils ont aussi été appréhendés sur la base des aveux des deux femmes. Ils ont été trouvés en possession de plusieurs faux documents Administratifs attestant leur spécialité.

Tous les quatre (4) ont été écroués pour procédure et répondront de leurs actes devant la justice selon les sources sécuritaires.

Jean Chrésus

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook