Home Société Côte d’Ivoire: le décès d’une nigériane détenue fait réagir la toile

Côte d’Ivoire: le décès d’une nigériane détenue fait réagir la toile

Côte d'Ivoire: le décès d'une nigériane détenue fait réagir la toile
Côte d'Ivoire: le décès d'une nigériane détenue fait réagir la toile

La toile au Nigéria est agitée actuellement par le décès d’une Nigériane détenue en Côte d’IvoireItunu Babalola. Les citoyens nigérians se sont tournés vers les médias sociaux pour exprimer leur profonde colère face à la mort de la femme qui serait emprisonnée à tort. Selon certaines informations, Babalola, 21 ans, originaire de l’État d’Oyo, était une commerçante basée à Bondoukou, en Côte d’Ivoire. Son appartement avait été cambriolé par un Ivoirien en septembre 2019 et elle avait signalé l’incident à la police.

Mais l’officier de police chargé de l’affaire l’a informée que le suspect était son neveu. Il lui aurait proposé un règlement d’une valeur d’environ 150.000 FCFA pour abandonner l’affaire, un montant inférieur aux plus de 400.000 FCFA d’effets volés. La jeune femme a ensuite été arrêtée lorsqu’elle a refusé le règlement, inculpée devant un tribunal pour trafic d’êtres humains et condamnée à 10 ans de prison.

Lire aussi:   Centre international de dialyse/Bédié: ‘’Je suis venu, j’au vu et je suis convaincu’’

Inculpée et incarcérée à tort

Un journaliste, David Hundeyin, avait partagé l’histoire de Babalola sur Twitter en mars 2021 et la Commission des Nigérians de la diaspora (NIDCOM) avait déclaré qu’elle travaillait pour prouver l’innocence de la jeune femme. Le NIDCOM, dirigé par Abike Dabiri-Erewa, avait confirmé que la dame avait été inculpée et incarcérée pour un crime qu’elle n’avait pas commis.

« À la suite d’enquêtes minutieuses menées par la Commission des Nigérians de la diaspora et la Mission du Nigéria à Abidjan, en Côte d’Ivoire, il est maintenant confirmé qu’Itunu Babalola, une Nigériane vivant à Abidjan, a été inculpée et incarcérée à tort pour un crime qu’elle n’a pas commis », a déclaré la commission annonçant des actions pour prouver son innocence devant la Cour d’appel après qu’elle « ait passé deux ans sur une peine de dix ans de prison pour une infraction qu’elle n’a pas commise ».

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : le ministre de l’Intérieur annonce l’arrestation des assaillants présumés de l’école de police d’Abidjan

La défunte, diagnostiquée diabétique

Cependant, de nombreux Nigérians ont été choqués le soir du dimanche 14 novembre, lorsque le journaliste, qui avait suivi l’affaire, a annoncé que Babalola avait contracté une infection dans la prison ivoirienne. Le journaliste a mis en ligne des photos de la jeune femme en situation d’urgence prise en charge sur une civière par du personnel médical. Certains ont été dégoûtés que huit mois après que le NIDCOM eut promis de garantir que justice sera rendue dans l’affaire et de garantir la liberté à la dame, elle est toujours restée derrière les barreaux en Côte d’Ivoire.

Beaucoup ont également eu le cœur brisé lorsque le journaliste a annoncé quelques heures plus tard que la jeune femme avait rendu l’âme. « Itunu est mort. Elle est morte cette nuit. Je viens de confirmer », a-t-il tweeté. L’ambassade du Nigéria à Abidjan a également confirmé le décès de la dame, énumérant des causes présumées du décès. « La défunte, diagnostiquée diabétique, a été admise dans un coma diabétique dans un hôpital de Bondoukou. Cela a précipité son transfert immédiat à l’hôpital militaire. Elle a finalement abandonné la lutte dimanche soir, après des difficultés respiratoires », a déclaré l’ambassade dans un communiqué.

Lire aussi:   Abidjan s’illumine en attendant les 8è Jeux de la Francophonie

« Je blâme le gouvernement fédéral »

Le gouvernement nigérian a également annoncé qu’une autopsie serait réalisée pour déterminer la cause du décès. Jusqu’à ce jour, des simples citoyens aux personnalités politiques, les Nigérians s’indigent de l’inaction du gouvernement et manifestent leur colère. « Je blâme le gouvernement fédéral et en particulier Abike Dabiri-Erewa qui ont exprimé leur intention d’aider Itunu à sortir de prison depuis mars, mais cela ne s’est jamais fait », a déploré David Hundeyin.

LNT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here