Home Société Côte d’Ivoire: la ville de Taï coupée du reste du pays

Côte d’Ivoire: la ville de Taï coupée du reste du pays

Côte d’Ivoire: la ville de Taï coupée du reste du pays
Côte d’Ivoire: la ville de Taï coupée du reste du pays

La saison des pluies qui s’étend sur de longs mois dans la région du Cavally, les routes qui étaient déjà en état de dégradation avancée, demeurent désormais impraticables pour les automobilistes. La ville de Taï paye un lourd tribut de cette situation. Elle est carrément coupée du reste du pays.

La ville de Taï est coupée du reste du pays. De fait, La saison des pluies a accéléré la dégradation de l’axe Guiglo-Taï. Long de 85 Kilomètres, c’est un parcours de combattant pour les usagers qui ont l’habitude de l’emprunter. Parfois jusqu’à deux à trois jours voir 2 semaines pour parcourir ces kilomètres. L’axe le plus dangereux se situe entre les villages de Kridy situé à 35 km environ de Guiglo et Zro situé à environ 50 km de Taï.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire: les mutins de Bouaké continuent de défier les autorités

En effet, cette zone marécageuse d’environ 100 km maintien un blocus sans interruption depuis deux semaines a-t-on appris. Les camions de marchandises diverses, des camions citernes, des camions chargés de bouteilles de gaz, des cars de passagers et mêmes des corbillards attendent la réparation de ce point très critique pour continuer leur périple. Le tarif du transport qui était de 1500 FCFA a été multiplié par 10. Il est passé à 15 000 FCFA par personne.

Hyppolite Bayalla, maire de Taï lance un cri du cœur en direction des plus hautes autorités de l’Etat, notamment au chef de l’Etat Alassane Ouattara qu’il interpelle sur le calvaire que vivent les populations et les opérateurs économiques de Taï et environ. Il plaide pour que l’Etat inscrive au nombre des priorités, en matière d’investissement dans les infrastructures routières, le bitumage de l’axe l’axe Guiglo-Taï-Tabou.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire / Enseignement primaire : le mercredi matin intégré dans la semaine de travail

Une vidéo d’un homme de Dieu enregistrée sur l’axe Guiglo et Zagné, précisément le village de Zro Kridy nous est parvenue. L’homme de Dieu a fait cette petite vidéo d’environ deux minutes dans la boue. « Je suis juste entre l’axe Guiglo-Zagné. Précisément entre le village de Zro et Kridy. La route depuis deux ou trois jours est coupée totalement. Je suis totalement dans la boue », dit-il dans sa vidéo. Les véhicules ne pouvant pas partir sont garés de part et d’autre de la route. La prière de l’homme de Dieu est que la route soit dégagée.

Lire aussi:   La problématique de la détention illégale des armes par les dozos, au centre d’un atelier

Notons que le département de Taï regorge pourtant d’énormes potentialités touristiques et économiques. Il abrite le parc national Taï, patrimoine mondial de l’Unesco. De plus, deux usines de bois et une usine de traitement de latex y sont implantées. Il est impossible pour les femmes productrices de vivriers d’écouler leurs productions. San compter l’insécurité favorisée par l’état de la route.

Les populations ne peuvent pas non plus être approvisionnées en vivre pour leurs besoins quotidiens. « Que cette route soit bitumée pour que nous puissions travailler convenablement », laisse entendre un usager.  En définitive, le gouvernement qui fait du développement local l’un des axes stratégiques fondamentaux de son action doit accorder une oreille attentive au cri du cœur de ces populations.

 

Afriksoir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here