Home Société Côte d’Ivoire: la CPI à Man, Duékoué, Toulépleu, les raisons

Côte d’Ivoire: la CPI à Man, Duékoué, Toulépleu, les raisons

Côte d'Ivoire: la CPI à Man, Duékoué, Toulépleu, les raisons
Côte d'Ivoire: la CPI à Man, Duékoué, Toulépleu, les raisons

Le mécanisme de fonctionnement de la CPI a été expliqué, le 5 octobre 2021, aux populations de la ville de Man, en Côte d’Ivoire.

« Depuis le dénouement dans l’affaire Laurent Gbagbo et Blé Goudé, on s’est dit qu’il était temps d’accentuer ce genre de rencontre, venir vers les populations, les organisations des victimes pour expliquer le mécanisme de fonctionnement de la Cour, mais également les entretenir sur cette procédure qui a pris fin le 31 mars 2021 », a indiqué Me Sacko Brahima, membre du bureau de conseil public pour les victimes près la CPI, chef de délégation de ladite mission.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : classée première radio, Al Bayane veut devenir un groupe audiovisuel performant (DG)

Cette campagne d’information et de sensibilisation, qui va se poursuivre dans plusieurs villes à l’intérieur du pays, a pour objectif de délivrer aux populations un message pour un monde plus juste où les femmes et les enfants, les femmes et les hommes ne seront plus obligés de fuir leur domicile en raison des crises, a-t-il ajouté, soulignant que “la CPI est non seulement un instrument judiciaire mais elle a aussi ce rôle de dissuader et de promouvoir la cohésion sociale”.

Les membres de la délégation de la mission de la CPI  en Côte d’Ivoire ont ainsi lors de cette séance d’échanges, sensibilisé  les populations vivant à Man sur leurs actions mais également en les appelant à vivre en harmonie dans leurs communautés.

Lire aussi:   Bouaflé : La police judiciaire met hors d'état de nuire deux redoutables braqueurs

Cette rencontre d’échanges a également servi à faire connaitre à l’ensemble des participants les différents organes de la CPI, notamment, la présidence, le bureau du procureur, les chambres et les greffes, les différents modes de saisine de cette cour, notamment, les saisines par le procureur, par le conseil de sécurité de l’ONU et par les Etats-parties.

La caravane de sensibilisation après Man, va se poursuivre à Duékoué, Toulépleu, Daloa, Korhogo, Boundiali, entre autres.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : le paiement des heures supplémentaires au centre d’une altercation sur le chantier d’une entreprise chinoise

Créée par le statut de Rome en juillet 2002, la CPI compte à ce jour 123 Etats Parties dont la Côte d’Ivoire qui a reconnu ses compétences sur son territoire le 23 avril 2013. Cet instrument juridique “supranational” est un organe de complémentarité dans la mesure où il n’agit que lorsque les Etats Parties ne veulent pas ou ne peuvent pas agir. Il a compétence à l’égard du crime de génocide, des crimes contre l’humanité, des crimes de guerre et du crime d’agression.

Source: yeclo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here