Home Société Côte d’Ivoire/ Échauffourées à la MACA: le ministre de la justice annonce...

Côte d’Ivoire/ Échauffourées à la MACA: le ministre de la justice annonce l’ouverture d’une enquête

Côte d’Ivoire/ Échauffourées à la MACA: le ministre de la justice annonce l’ouverture d’une enquête
Côte d’Ivoire/ Échauffourées à la MACA: le ministre de la justice annonce l’ouverture d’une enquête

Après des échauffourées à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA), le ministre de la justice, Sansan Kambilé a annoncé l’ouverture d’une enquête pour situer les responsabilités des auteurs de la journée mouvementée du mercredi 19 mai 2020 dans.

Le mercredi 20 mai, des vidéos postées sur les réseaux sociaux montraient des échauffourées entre les détenus de la maison d’Arrêt et Correction d’Abidjan (MACA). Les causes de cette journée chaude ne sont pour l’heure pas connues.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : une affaire de familles… passée sous silence ?

Suite à cela, le ministre de la justice, Sansan Kambilé a produit un communiqué le même jour pour annoncer l’ouverture d’une enquête afin de situer les responsabilités. « Ce mercredi 20 mai 2020, des échauffourées ont éclaté entre des agents pénitentiaires en service à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan », précise le communiqué du ministère de la justice.

Après les événements, le communiqué indique que le ministre de la justice et des droits de l’homme s’est rendu sur les lieux juste après les événements pour s’enquérir de la situation et apaiser les tensions.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Danané, plus de 70 millions de F CFA pour réhabiliter des bâtiments du lycée Zingbé Mathias incendiés

Selon le ministre cette enquête permettra de faire la lumière sur ce qu’il s’est passé réellement à la MACA. Le communiqué précise par ailleurs qu’ « il n’y a eu ni mutinerie ni évasion à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan ».

Sur les réseaux sociaux, certaines personnes affirmaient que ces événements auraient été orchestrés par un certain  Kassoum Coulibaly alias « La Machine », garde pénitentiaire, qui impose depuis un certain temps sa loi dans la mythique prison ivoirienne, même à ses supérieurs hiérarchiques.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Bouaké, université Alassane Ouattara, deux semaines de grève après, les enseignants retournent en amphithéâtre

A travers son communiqué, le ministère de la justice a précisé que le calme règne à nouveau à la MACA. Cette situation fait penser au célèbre prisonnier, « Yacou Le Chinois», qui imposait ses lois aux détenus au sein de la MACA, mais qui plus tard a été réduit au silence.

Source: Afrikmag

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here