HomeSociétéCôte d’Ivoire : Deux élèves enlèvent la fille de leur enseignant et...

Côte d’Ivoire : Deux élèves enlèvent la fille de leur enseignant et réclament 60 000 F CFA !

Côte d'Ivoire : Deux élèves enlèvent la fille de leur enseignant et réclament 60 000 F CFA !
Côte d'Ivoire : Deux élèves enlèvent la fille de leur enseignant et réclament 60 000 F CFA !

Deux élèves du lycée moderne de Vavoua ont été mis aux arrêts et déférés devant le tribunal de Daloa pour avoir enlevé, depuis deux jours, la fillette de 7 ans de leur professeur et qui lui ont demandé une rançon de 60 000 Fcfa.

Il s’agit Némé Leroy Saint Henri, professeur d’Epreuves physiques et sportives (Eps) au collège moderne Saint Émile de Vavoua, cherchait, depuis deux jours, sa fille, Némé Eurydice, élève en classe de Cp2 à l’école primaire publique Bad. Une information anonyme permet à la police d’appréhender Tapé Rosemonde, 22 ans, élève en Tle A et Diagoné Bi Crépin, 18 ans, élève en classe de 2nde au lycée moderne de Vavoua, soupçonnés d’être les auteurs de l’enlèvement de la fille de l’enseignant.

Lire aussi:   Retour des congés de Noël / lundi 04 ou lundi 11 janvier : voici la vraie date

Selon le père de la victime, tout est parti d’un coup de fil anonyme qui lui apprend que sa fillette serait aux mains de ravisseurs dans la ville de Man. L’informateur ajoute que ceux-ci exigent 60 000 FCfa pour retirer la petite Eurydice du groupe des enfants kidnappés. À la question du père de savoir comment lui faire parvenir la somme exigée.

Le commissariat de police de Vavoua, en collaboration avec l’agence Orange de la ville, a pu mettre la main sur les deux élèves. Le numéro sur lequel ils avaient exigé́ un transfert d’argent les a trahis, car formellement identifié. La fillette a été retrouvée saine et sauve dans une maison où elle était maintenue en captivité.

Lire aussi:   Une fille de 19 ans poignarde à mort ses sœurs de 27 et 46 ans pour une affaire de loterie (Photo)

Déférés au tribunal de première instance de Daloa, les deux kidnappeurs encourent une peine de prison de 5 à 10 ans fermes. La fillette enlevée était gardée dans une maison dans la ville, alors que les jeunes malfrats faisaient croire qu’ils étaient à Man. Les deux mis en cause ont été déférés, hier, devant le procureur de la République près le tribunal de Daloa.