Home Société Côte d’Ivoire – crash du Mi-24 de l’armée : les dessous de...

Côte d’Ivoire – crash du Mi-24 de l’armée : les dessous de cette affaire

Côte d'Ivoire - crash du Mi-24 de l'armée : les dessous de cette affaire
Côte d'Ivoire - crash du Mi-24 de l'armée : les dessous de cette affaire

Les autorités militaires ont annoncé que 5 morts dans le crash du MI-24 de l’armée ivoirienne, dans la nuit du 9 au 10 septembre 2021.

Dans la nuit de jeudi 9 au vendredi 10 septembre, l’équipage d’un des six Mi-24 des forces aériennes ivoiriennes ne répondait plus. L’hélicoptère d’attaque au sol était en mission de reconnaissance, dans un fief terroriste au nord du pays.

« L’appareil avait été appelé en renfort dans la région de Ferkessédougou (570 km au nord d’Abidjan), zone frontalière avec le Mali et le Burkina Faso, pour contenir une attaque terroriste et appuyer des troupes au sol. L’armée a envoyé des unités au sol pour retrouver l’équipage » a révélé le confrère Sputnik.

Lire aussi:   Drame : Un car d'étudiants se retrouve dans un ravin, un mort enregistré

Contacté par Sputnik, Akram Kharief, journaliste spécialisé en défense et responsable du site Menadefense, explique que l’appareil n’est pas réellement destiné au type de mission pour lesquelles l’emploie l’armée ivoirienne.

«Le MI-24 n’est pas spécialement fait pour la reconnaissance ; c’est un hélicoptère assez instable qui est fait pour la lutte antichar. Le crash s’est produit dans le triangle frontalier avec le Burkina Faso et le Mali où évoluent la fois la Katiba Macina et la Katiba Gourma (affiliées au Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, le GSIM) ainsi que des terroristes de l’État islamique* dans le grand Sahara (EIGS)», souligne le journaliste.

Lire aussi:   Attaque de Grand-Bassam : « En Côte d’Ivoire, nous, on est debout ! »

Rappelons que dans la nuit de jeudi 9 au vendredi 10 septembre, l’équipage d’un des six Mi-24 des forces aériennes ivoiriennes ne répondait plus. L’hélicoptère d’attaque au sol était en mission de reconnaissance, dans un fief terroriste au nord du pays.

Finalement, les autorités militaires ont annoncé que cinq personnes à bord de l’hélicoptère MI-24 de l’armée ivoirienne, en mission de reconnaissance dans le Nord du pays, avaient été tuées après le crash.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Trafic transfrontalier de drogues, neuf Nigérians et un ivoirien interpellés

L’armée ivoirienne a déjà perdu lors de crashs deux Mi-24 qui ont ensuite été remplacés.

Source: yeclo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here