Home Société Côte d’Ivoire: Béoumi, nouveau bilan, 9 morts et 84 blessés, situation pas...

Côte d’Ivoire: Béoumi, nouveau bilan, 9 morts et 84 blessés, situation pas totalement maîtrisée selon le préfet

Préfet de département Mel Djedj à sa résidence

– Vendredi 17 Mai 2019 – Des affrontements inter-communautaires ont opposé les mercredis et jeudis derniers des jeunes Malinké aux jeunes Baoulé suite à une altercation entre deux jeunes chauffeurs, l’un, issu de la communauté Baoulé et l’autre de la communauté Malinké.

Après le premier bilan officiel de ces affrontements dressé par le préfet de région Djedj Mel qui faisait état de trois (3) morts et une quarantaine de blessés, ce jour, vendredi 17 Mai 2019, se confiant à certains confères à Béoumi, Mel Djedj, préfet de département a établi un nouveau bilan qui s’est alourdi.

Lire aussi:   Hadj 2017 : la direction générale des cultes annonce la fin des inscriptions pour le contingent étatique

9 morts et 84 blessés voilà le nouveau bilan dressé par le préfet Mel Djedj.

Pour lui malgré une légère accalmie observée ce matin grâce au couvre feu instauré hier jeudi, la situation n’est pas encore totalement maîtrisée.

Notons que le ministre de la Communication et des Médias Sidi Tiémoko Touré avait procédé hier à la rencontre des communautés Malinké et Baoulé en vue de trouver un terrain d’entente et mettre fin à cette tragédie qui a secoué la localité.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Réforme de la CEI, où en sommes-nous avec les propositions de l'opposition ?

Le chef de canton, nanan Ago Yao et les chefs de villages, après avoir promis de ramener les jeunes à la raison, avaient exigé que le sang versé durant ces affrontements, soit lavé pour conjurer le mauvais sort. Pour cet fait, ils avaient demandé pour les sacrifices, un cabri et un mouton pour la ville de Béoumi et pour les villages de la ville, un bœuf et de la boisson.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Sipilou, chassés momentanément de la ville, un important renfort de l'armée reprend le contrôle

Jean Chrésus

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook