HomeSociétéCôte d’Ivoire : Assassinat d’un ancien élément de la garde rapprochée de...

Côte d’Ivoire : Assassinat d’un ancien élément de la garde rapprochée de Laurent Gbagbo, une enquête est ouverte

Côte d'Ivoire : Assassinat d'un ancien élément de la garde rapprochée de Laurent Gbagbo, une enquête est ouverte
Côte d'Ivoire : Assassinat d'un ancien élément de la garde rapprochée de Laurent Gbagbo, une enquête est ouverte

L’adjudant Tanoh Kumassi, un proche de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo a été tué. Ce dernier était un élément de son ancienne garde rapprochée. Il est mort à Korhogo, dans le nord de la Côte d’Ivoire. Une enquête est ouverte.

Triste nouvelle pour Laurent Gbagbo et ses proches. Un ancien élément de la garde rapprochée de l’ancien président est décédé de façon tragique dans un accident de la circulation à Korhogo, dans le nord du pays. L’information a été rapportée par le confrère d’Afrique sur 7, ce vendredi 23 avril 2021.

Lire aussi:   Très en colère, Macky Sall lance une enquête et promet de faire tomber des têtes

Les faits

Les faits remontent au vendredi 02 avril 2021 à Korhogo, aux environs de 20 heures. L’ancien membre de la sécurité de Laurent Gbagbo a perdu la vie dans un accident. Il a été percuté par un véhicule de type 4 x 4 L200 immatriculé 2619 GX 01, alors qu’il rentrait à la maison. En cours de journée, l’ex garde de corps a été sollicité à l’occasion de la visite du Premier ministre Patrick Achi à Korhogo, pour les obsèques traditionnelles d’Hamed Bakayoko. Le véhicule mis en cause était conduit par un certain Silué Dokaha Dramane qui aurait été au moment des événements, en état d’ébriété.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : Un magistrat relève le manque de responsabilité de la CPI dans l’affaire du passeport de Gbagbo

Un choc violent

Selon les faits rapportés, « le choc a été si violent que ce proche de Laurent Gbagbo n’a pas survécu ». Deux autres individus blessés ont été transportés au Centre hospitalier régional (Chr) de Korhogo.

Une enquête ouverte

Une source indique qu’une enquête a été ouverte pour élucider l’affaire de la mort de l’adjudant de la gendarmerie Tanoh Kumassi Albert.