Home Société Côte d’Ivoire : Abidjan, la CNEC, le SYLEC, le CODEC annoncent une...

Côte d’Ivoire : Abidjan, la CNEC, le SYLEC, le CODEC annoncent une grève de 10 jours dans le supérieur à compter de lundi

Pr Zamina Johnson 

– Dimanche 19 Mai 2019 –La Coordination nationale des enseignants du supérieur et des chercheurs de Côte d’Ivoire ( CNEC ), le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Côte d’Ivoire (SYLEC) et le Collectif des enseignants-chercheurs (CODEC) annoncent une grève de 10 jours à compter du lundi 20 mai 2019.

Les Secrétaires généraux, de ces trois syndicats ont donné l’information à la presse hier au siège de la CNEC sis à l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody. 
Pr Zamina Johnson (CNEC), Dr Oulaï (SYLEC) et Dr Yéo Oumar (CODEC) soutiennent que cette énième grève dans le supérieur est motivée par la non application des nouveaux salaires par les autorités, le non versement des nouvelles primes de recherche.
Les enseignants du supérieur et les chercheurs déplorent la non application par les responsables de l’Université des nouveaux taux horaires.
Les trois structures syndicales revendiquent le paiement des reliquats de HC 2015-2016 et 2016-2017 à l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody. 
A côté de ces revendications les membres de la CNEC, du CODEC, du SYLEC demandent une amélioration des conditions de travail en dotant les établissements du supérieur de (Wifi, tables-bancs, salles de cours).
Ils exigent l’application des maquettes pédagogiques consensuelles de 2014, la révocation de messieurs Abou Karamoko et Diomandé Ahmed.
Les enseignants et chercheurs invitent les autorités à organiser l’élection des présidents et Directeurs généraux des structures de l’enseignement supérieur.
Les trois organisations syndicales menacent de paralyser les examens de fin d’année si les autorités ne se penchent pas sur leurs revendications. 
«Si rien n’est fait pour nous satisfaire, il n’y aura pas d’examens de fin d’année (Bac, Bts…) cette année, » a précisé, Dr Oulaï.
Dr Yéo a déploré le refus des autorités de résoudre le problème des Enseignants.
Selon lui, l’éducation et la formation ne sont pas la priorité de nos dirigeants.
Il a enfin appelé à la mobilisation, les enseignants-chercheurs sur toute l’étendue du territoire national.
Wassimagnon

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Drame, à Man le corps sans vie d'un homme retrouvé dans une rivière, macabre découverte au centre d'interrogations

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook