Home Société Confidences : les 4 mystères de la mort de Boikary Fofana

Confidences : les 4 mystères de la mort de Boikary Fofana

Confidences : les 4 mystères de la mort de Boikary Fofana
Confidences : les 4 mystères de la mort de Boikary Fofana

Boikary Fofana a été inhumé le mardi 19 Mai 2020 dans la stricte intimité familiale. Terminant ainsi son cycle de vie sur terre.

Beaucoup de choses sont à retenir de sa vie. Ce qu’il a fait pour sa communauté, pour l’entente entre les confessions religieuses, etc. Mais des faits aussi énigmatiques que mystérieux méritent d’être soulignés. D’abord, le décès du président du Conseil supérieur islamique. Il intervient dans le mois du jeûne musulman. Un mois saint chez les disciples de Mahomet. Un musulman pieux aimerait un jour finir sa vie sur terre dans un tel mois. Ensuite, son inhumation. Elle s’est faite le mardi 19 Mai 2020, nuit du destin. Une nuit qui en vaut mille selon les enseignements du Coran. Enfin, selon des informations piochées aux bonnes sources, Cheick Boikary, de son vivant, avait deux vœux forts.

Lire aussi:   Coronavirus: "il n'y a pas de mort actuellement à Madagascar"

Le premier, c’est de voir son ami Alassane Ouattara devenir président. Eh bien, c’est fait. Ouattara est aujourd’hui au terme de son deuxième et dernier mandat. « C’est avec une immense tristesse que j’ai appris le décès, ce dimanche 17 Mai, de mon ami et frère, Son éminence le Cheick Aïma Boikary Fofana, Président du Conseil supérieur islamique, des Mosquées et des Affaires islamiques » regrettait Ouattara dimanche la disparition de son « ami et frère ». L’autre confidence à nous faite, c’est que le Cheikh Aïma, c`est-à-dire, Chef suprême de la communauté musulmane, voulait voir sa communauté lancer une chaine de télévision. Les premières émissions de ladite télé, la télé Al Bayane, ont eu lieu le vendredi dernier, le jour même où le Cheick a été admis à l’hôpital,  d’où il n’est pas sorti au bout de trois jours de coma. Comme pour dire, « je m’en vais, maintenant que la télé a été lancée ».

Lire aussi:   La « transformation des systèmes agroalimentaires africains » au cœur de la 29ème conférence régionale de la FAO à Abidjan

Le moins que l’on puisse conclure, c’est qu’il y a des vies qui enseignent et s’enseignent. Celle du guide religieux Boikary Fofana en fait partie.

Tché Bi Tché

2 COMMENTS

  1. Puisse Dieu Tout Puissant réserver une vaste place dans son paradis à notre cheikh Fofana, paix en son âme.Âme. Un musulman d’algerie qui admire ce grand homme de paix et de religion.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here