Home Société Concours administratifs : la ministre Anne Ouloto prend une décision concernant la...

Concours administratifs : la ministre Anne Ouloto prend une décision concernant la visite médicale

Concours administratifs : la ministre Anne Ouloto prend une décision concernant la visite médicale
Concours administratifs : la ministre Anne Ouloto prend une décision concernant la visite médicale

Selon Assalé Tiémoko, à compter de cette année la visite médicale aux concours administratifs ne sera obligatoire que seulement pour les candidats admis.

« A la suite de cette déclaration et de la publication que j’ai faite sur le sujet, j’ai été contacté par la ministre de la Fonction Publique, Anne Ouloto. Hier, mercredi 7 octobre, nous nous sommes retrouvés à son cabinet, pour une séance de travail sur la question des visites médicales et globalement de l’organisation des concours, de 12h30 à 14h45 minutes » a déclaré le député indépendant et maire de Tiassalé, Antoine Assalé Tiémoko.

Pour le député indépendant et maire de Tiassalé, « il faut souligner que Mme la ministre, depuis sa nomination, a entrepris des réformes courageuses y compris sur la question de la visite médicale et dont nous avons longuement discutées hier et dont la mise en œuvre devrait soulager l’ensemble des candidats aux concours et à terme tous les fonctionnaires ».

Lire aussi:   Une ancienne Miss ne va pas bien !

Antoine Assalé Tiémoko a profité via son Facebook pour énumérer quelques décisions annoncées par la ministre de la Fonction Publique, Anne Ouloto le mercredi 7 octobre 2021 à l’occasion d’une séance de travail à son cabinet sur la question de la visite médicale:

Ainsi selon le député indépendant et maire de Tiassalé, la ministre de la Fonction Publique a décidé:
« A compter de cette année et pour tous les concours qui commencent ce samedi 9 octobre, la visite médicale ne sera obligatoire que seulement pour les candidats admis. Le statut général de la fonction publique dispose en effet qu’avant sa prise de fonction, le fonctionnaire est soumis à une visite médicale. Le statut parle du fonctionnaire qui rentre en fonction, pas du candidat au concours de la fonction publique ».

Lire aussi:   Après les pluies de la nuit au matin : Beaucoup de quartiers d’Abidjan inondés

« D’où vient-il donc qu’on oblige depuis 40 ans, des candidats à s’aligner sous le soleil pour une visite médicale ? Cette année, pour exemple, pour le concours d’adjoints administratifs, il y a 25482 candidats pour seulement 40 places. Seuls les 40 admis feront la visite médicale et non les 25482 candidats. Pour les Assistants comptables, il y a 6572 candidats pour seulement 15 places.
Seuls les 15 admis feront la visite médicale. Il n’est plus question qu’on prenne de l’argent à des milliers de candidats alors qu’il n’y a que 15 places, ça suffit » et de préciser.

Lire aussi:   Mutineries: Le chef d’Etat major général des Armées annonce la fin de la récréation

Nous avons poussé la réflexion sur d’autres aspects des concours comme la création à terme, d’un identifiant unique, qui permettrait de supprimer le certificat de nationalité et plusieurs autres documents non nécessaires, dans la constitution des dossiers de candidature. D’ores et déjà, Mme la ministre a pris la décision courageuse de supprimer les cours de préparation en présentiel.
Désormais, personne ne prendra de l’argent à un candidat sous prétexte d’organisation de cours de préparation aux concours. Tous les candidats doivent prendre les cours en ligne, sans payer de l’argent.

Assalé Tiémoko a conclu en félicitant la ministre Anne Ouloto.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here