Home Société Bassam : des braqueurs sèment la terreur dans les églises, une fille...

Bassam : des braqueurs sèment la terreur dans les églises, une fille violée

Bassam : des braqueurs sèment la terreur dans les églises, une fille violée
Bassam : des braqueurs sèment la terreur dans les églises, une fille violée

Selon des témoignages recueillis sur place, le 14 septembre 2021, des braqueurs écument des commerces et églises à Bassam.

Les gangsters ont attaqué, lundi 13 septembre 2021, en fin d’après-midi, un atelier de haute couture dans le quartier Mockey ville. 1,6 million francs CFA a été emporté. Une couturière, qui travaille dans ce magasin a été violée par ces hommes armés, selon le responsable de ce commerce, qui a requis l’anonymat.

” Ce sont deux jeunes âgés d’une trentaine d’années, à visage découvert et armés de pistolets automatiques qui nous ont agressés”, a-t-il témoigné.

Lire aussi:   Maca: les prisonniers dénoncent l’interdiction de la visite de leurs parents

Les employés de la pharmacie ” Eunice” située au quartier ” Cenzala” de Bassam ont reçu la visite de ces malfrats, le même jour. Un million FCFA a été emporté, selon les témoignages recueillis. La pharmacie Mockey observe un arrêt de travail, depuis des semaines, après avoir subi de récurrents braquages, a-t-on appris sur place.

Des bandits ont également dérobé dans le même quartier de Mockey ville les appareils de sonorisation de la Mission internationale la principale de l’Angle (MIPA) dans la nuit du lundi 6 septembre au mardi 7 septembre 2021.  Les personnes présentes dans cette congrégation, la nuit du drame, avaient été ligotées, selon des témoins.

Lire aussi:   Affaire "Al Moustapha": Pulchérie Gbalet se prononce

Les chrétiens de l’église des Assemblées de Dieu temple ” El Kaboth” du même quartier ont constaté, également, le vendredi 10 septembre 2021, la disparation de leurs amplificateurs et d’un piano. Les portes d’accès de leur église avaient été brisées dans la nuit, ont-t-ils constaté.

Face à ces situations, des riverains souhaitent que des actions urgentes soient prises par les autorités de sécurité pour faire cesser ces méfaits. ” Il urge de mettre fin rapidement à ces actes qui brisent la quiétude dans notre localité”, a demandé un agent commercial, T. R.

Lire aussi:   Sit-in d'Issiaka Diaby devant le palais de justice : Sam l'Africain riposte et le recadre

Source: yeclo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here