HomeSociétéAttaque à Doropo: Le Chef d’Etat-Major rassure : « Il ne faut...

Attaque à Doropo: Le Chef d’Etat-Major rassure : « Il ne faut pas y voir autre chose que des actes de grandes criminalités »

Attaque à Doropo: Le Chef d’Etat-Major rassure : « Il ne faut pas y voir autre chose que des actes de grandes criminalités »
Attaque à Doropo: Le Chef d’Etat-Major rassure : « Il ne faut pas y voir autre chose que des actes de grandes criminalités »

Le Général de Corps d’Armée Lassina Doumbia (au centre) affirme avoir des pistes pour trouver les coupables.

Lors de la tournée du grand commandement de l’Armée dans la nuit du réveillon, le Chef d’Etat Major, Général de Corps d’Armée Lassina Doumbia a apporté des éclaircies sur l’attaque qui a eu lieu dans la nuit du mercredi 30 au jeudi 31 décembre 2020 dans le Nord du pays.

« Il ne faut pas y voir autre chose que des actes de grandes criminalités. Il ne faut pas en faire une autre interprétation. Ce sont des actes qui peuvent arriver dans un pays comme le nôtre. Nous avons pris les mesures pour ne plus que cela se reproduise et les enquêtes se poursuivent. » a déclaré le Chef d’Etat Major, Général de Corps d’Armée Lassina Doumbia en présence du commandant supérieur de la gendarmerie le Général de corps d’armée Alexandre Apalo Touré et du Directeur général de la police l’Administrateur général Kouyaté Youssouf.

Lire aussi:   « Président on dit quoi » : Adjoumani attaque Yodé et Siro

Poursuivant, il affirme avoir une piste pour mettre la main sur les coupables mais a déploré la perte d’un homme dans leurs rangs. « Nous pensons pouvoir identifier les auteurs et les présenter devant la justice. C’est dommage nous avons perdu un homme au cours de ces événements mais il ne faut y voir autre chose que des actes de grande criminalité. » a-t-il insisté.

Notons que dans la nuit du mercredi 30 au jeudi 31 décembre, un poste frontalier de Koguienou, dans le département de Doropo dans le nord du pays a été la cible d’inconnus mal intentionnés.

Lire aussi:   Attaque à Kafolo : voici le communiqué du FPI

source: le courrier quotidien