Home Société Assainissement: les populations de Koumassi protestent, le maire appelle au calme

Assainissement: les populations de Koumassi protestent, le maire appelle au calme

Pancartes en mains, grelots, sifflets à la bouche, les populations de Koumassi (quartier populaire d’Abidjan), principalement des sous quartiers Saint-François (ligne du bus 32),Terminus (bus 13) et Baradji (ligne 11) ont bruyamment manifesté, ce mardi 16 février, aux environs de 10h Gmt perturbant ainsi la circulation dans cette commune. C’était ce mardi 16 février, au cours d’une marche de protestation.

Selon Guido Abdramane, porte-parole des manifestants, cette marche vise à interpeller les autorités sur les souffrances des populations dues aux problèmes d’assainissement. « La route, au niveau de Saint-François est coupé en deux. Celle allant de Saint-François à l’ancien cinéma Liberté est impraticable du fait des occupations anarchiques et des gares routières de fortune (gare de Sans-fil). Du côté du cimetière municipal, les eaux usées ont endommagé la chaussée depuis belle lurette. Enfin, au niveau de Baradji, la route qui avait été réparée en mars 2015 s’est très vite dégradée du fait des canalisations mal réglées.Aujourd’hui, les populations de ces quartiers éprouvent d’énormes difficultés pour se déplacer et sont confrontées à des problèmes d’hygiène et de santé », explique-t-il. « Quand nous allons à hôpital, l’on nous demande de boire régulièrement du lait. Nos enfants sont constamment malades, nous sommes exposés aux maladies diverses (paludisme, fièvre typhoïde, etc.) », ajoute Awa Sanogo, une des marcheuses.

N’Dohi Yapi Raymond, le maire de Koumassi, qui était à son bureau, ce mardi, a reçu les manifestants. Il leur a expliqué que Koumassi est une commune particulière qui été construite de façon rapide sans un véritable plan d’assainissement. Et avec l’augmentation de la population, toutes ces installations se sont dépassées. Ajoutez à cela, l’incivisme des habitants qui construisent sans prendre le soin de prévoir des fosses sceptiques et qui raccordent leurs regards directement aux caniveaux.

Selon le maire, dans le cadre du programme de réhabilitation de la voirie, des études menées sont actuellement à la phase d’analyse. C’est pourquoi, il a invité la population au calme et à la collaboration. « C’est un problème crucial et nous sommes à la recherche de solutions beaucoup plus adaptées », dira-t-il. Mais en attendant, la mairie a pris des mesures urgentes. « Il s’agit de remonter à la source du mal, notamment dans les foyers à l’origine de ces écoulements d’eaux usées et procéder à leur fermeture. Ceci grâce à l’appui des partenaires que sont la police, la Sodeci-Assainissement et des équipes composées de riverains. Un curage de caniveaux est également prévu en attendant que les travaux d’envergure soient menés », a-t-il indiqué.

Eugène YAO

Africatime CI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here