Home Société Affaire « des élèves déversent des ordures à la mairie d’Adzopé »...

Affaire « des élèves déversent des ordures à la mairie d’Adzopé » : Le maire se prononce

Affaire « des élèves déversent des ordures à la mairie d’Adzopé » : Le maire se prononce
Affaire « des élèves déversent des ordures à la mairie d’Adzopé » : Le maire se prononce

Hier, des élèves du lycée professionnel d’Adzopé ont posé un acte qui a surpris la population. Ils sont sortis de leur établissement avec des ordures dans des tricycles et les ont déversées sur les principales artères de la ville. La cour de la mairie n’a pas été épargnée.

En colère, le premier magistrat de la commune, le professeur Amonkou Akpo Antoine a condamné le comportement des élèves du lycée professionnel et saisi le préfet pour que de tels agissements ne se répètent plus jamais. Il a par ailleurs rappelé que la gestion des ordures n’incombe pas à la mairie. Mais à l’Agence nationale de gestion de déchets (Anaged) « Je pense qu’il y a la bonne ou mauvaise compréhension. Mais il y a les intentions, de bonnes ou mauvaises intentions affichées vraiment volontaristes souvent pour nuire », a réagi le maire d’Adzopé avant d’expliquer le contexte de ces ordures qui font tant de bruits.

Lire aussi:   Lutte contre l’onchocercose : La Corée du Sud va construire un centre de radiothérapie à Abidjan

« Nous avons à côté du marché central, le lycée professionnel d’Adzopé. Le marché produit des ordures (…)  Il y a un contrat entre les gestionnaires du marché et nous (Ndlr la mairie). Ceux-ci ont pour obligation de déposer un bac à ordures pour que la mairie puisse faire l’enlèvement jusqu’à la décharge. Ce qu’ils n’ont pas fait (…) Dans le contrat, la gestion des ordures produites par le marché incombe aux gestionnaires du marché. Cela est stipulé dans le contrat », a fait remarquer le maire d’Adzopé. N’ayant pas certainement cette information, les élèves du lycée professionnel, fatigués de respirer les mauvaises odeurs ont donc décidé de se faire justice.

Lire aussi:   A Abidjan, on "fabrique" des produits cosmétiques sans être chimistes

« Des élèves du lycée professionnel avec des enseignants sont allés ramasser ces ordures, juste à côté de leur établissement, à l’aide de tricycles pour les déverser sur toutes les artères de la ville. L’artère principale principalement. Ils en ont déversé dans la cour de la mairie. Ce geste n’est pas fortuit. Quand le maire était Rdr, il y avait pire et ils n’ont jamais fait cela. Ces ordures déversées sur la route fait mauvaise impression. Adzopé est la ville du Premier ministre. Le faisant, ces personnes éclaboussent également le Premier ministre puisque l’Agence de gestion des ordures (Anaged) ne nous donne rien », a-t-il dénoncé.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : l’indice de sécurité est passé de "1,6 en 2015 à 1,2 en 2016", selon Ouattara

Et interpellé l’Anaged. « Il faut qu’on nous soutienne. Nous sommes allés à la préfecture, j’ai accusé qui je dois accuser. Le préfet a demandé de mettre balle à terre. Mais Anaged sera saisie pour qu’elle joue son rôle », a fait savoir le maire d’Adzopé.

source: afriksoir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here