Home Société Affaire « 29 enfants sanctionnés pour fraude au BEPC »: la réaction ambiguë du...

Affaire « 29 enfants sanctionnés pour fraude au BEPC »: la réaction ambiguë du gouvernement

Affaire
Affaire "29 enfants sanctionnés pour fraude au BEPC": la réaction ambiguë du gouvernement

Quelle réaction le gouvernement va-t-il afficher après que le ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation a été débouté par la justice, dans ce qu’il convient d’appeler ‘’l’Affaire de fraude au Bepc’’. Tous les regards étaient tournés vers le Conseil des ministres de mercredi 10 novembre.

Réagissant donc sur cette épineuse question, le porte-parole du gouvernement, n’a pas apporté de réponse précise qui donne satisfaction aux parents et aux 29 gamins qui vivent l’angoisse depuis le déclenchement de ce feuilleton rocambolesque qui implique la DECO, une institutrice et 29 candidats au BEPC.

Lire aussi:   Guichet unique automobile / pour cause de dysfonctionnement : Les operateurs portuaires en colère

« En ce qui concerne les enfants dont vous dites qu’ils ont été déclarés non admis au BEPC, il y a eu une action de la justice qui, de notre point de vue, est différente de l’action de l’administration. L’administration a pris des décisions, la justice en a pris une autre concernant l’enseignante qui était poursuivie, sans que ça ne remette en cause la décision qui a été prise par l’administration. Je peux vous rassurer que le ministère de l’Education suit de près cette affaire. »

« Mais ce qu’il faut noter, la fraude reste la gangrène au cours de nos différents examens. Si en tout cas, une pareille affaire peut permettre de responsabiliser et de conscientiser chacun des acteurs de l’éducation, pour nous, c’est une bonne chose. Ceci étant, c’est vrai, c’est dommage que 29 enfants aient à payer pour la responsabilité d’un enseignant. Mais vous savez, quand dans une classe, vous avez un genre d’uniformité de fautes, pour les enseignants, la présomption est très grande qu’il y a certainement eu une fraude à grande échelle dans cette classe-là. »

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Arrêt de travail des enseignants, Kandia annonce la mise en disposition à la Fonction Publique des grévistes

« Et sur la base de cette présomption, administrativement, des mesures ont été prises. Je note que, selon ce que vous dites, la justice n’a pas suivi l’administration. Ce sont deux voies totalement différentes. Peut-être faudra-t-il que la justice contraigne l’administration. Mais cela, c’est un autre débat », a expliqué le ministre Amadou Coulibaly. Une réaction du reste ambiguë, qui ne situe pas l’opinion sur le sort de ces enfants qui sont sous le coup de la sanction administrative alors que la justice vient d’établir clairement qu’il n’y a pas eu de fraude.

Lire aussi:   La situation sécuritaire de la Côte d’Ivoire est ‘’bonne’’ (PM Amadou Gon Coulibaly)

 

 

Afriksoir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here