Home Société Accusée d’avoir excisé 8 jeunes filles, une dame condamnée à cinq ans...

Accusée d’avoir excisé 8 jeunes filles, une dame condamnée à cinq ans de prison à Danané

Accusée d’avoir excisé 8 jeunes filles, une dame condamnée à cinq ans de prison à Danané
Accusée d’avoir excisé 8 jeunes filles, une dame condamnée à cinq ans de prison à Danané

Une femme âgée de 46 ans, a été condamnée à cinq ans de prison par le tribunal de Danané, le mardi 06 juillet. Celle-ci, est accusée d’avoir excisé huit jeunes filles.

« Dame D. Gisèle, âgée de 46 ans, accusée d’avoir excisé huit jeunes filles, a été condamnée mardi 06 juillet 2021 par le tribunal de Danané à cinq ans de prison ferme et 200 milles francs CFA d’amende », a fait savoir l’Agence ivoirienne de presse (AIP).

Lire aussi:   RDC: Trois ans de prison ferme pour l’ancien président de la Commission électorale

A en croire le site d’informations, les faits se sont déroulés le 24 juin 2021 à Krozialeu, dans la sous-préfecture de Zouan-Hounien. « La femme a excisé un groupe de jeunes filles dans un campement situé non loin du village. Sur les lieux, une lame ensanglantée dans une assiette contenant une potion noirâtre a été découverte. Parmi les victimes, se trouve bébé de six mois et une lycéenne de seize ans », indique l’AIP.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Scandale à l'Institut des aveugles, une pensionnaire d'environ 20 ans violée par un ouvrier

« C’est notre grand-mère Gisèle qui a dit de l’accompagner. Arrivée sur les lieux, j’ai refusé qu’on me fasse cela. Je lui ai fait savoir qu’à l’école, on nous dit que c’est interdit. Elle n’a voulu rien comprendre. C’est ainsi, aidé par ses camarades, elles m’ont excisé de force », a témoigné la lycéenne dont les propos ont été rapporté le site d’informations.

Notons que la loi n°98/757 promulguée le 23 décembre 1998 prévoit que toute atteinte à l’intégrité des organes génitaux d’une femme, par voie de mutilation totale ou partielle, excision, désensibilisation ou tout autre pratique, si elle s’avère sanitairement néfaste, est passible d’une peine d’emprisonnement d’un à cinq ans et d’une forte amende (de 360 000 à 2 millions de FCFA, soit environ de 550 à 3 060 euros).

Lire aussi:   Macky SALL : « C’est la 1ère fois au Sénégal qu’un proche du Président est traduit devant la Justice »

Source: afriksoir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here