Home Politique Yopougon : Lida Kouassi, toujours attaché à Laurent Gbagbo fait des confidences

Yopougon : Lida Kouassi, toujours attaché à Laurent Gbagbo fait des confidences

Yopougon : Lida Kouassi, toujours attaché à Laurent Gbagbo fait des confidences
Yopougon : Lida Kouassi, toujours attaché à Laurent Gbagbo fait des confidences

Invité de la fête des moissons de l’Église du Ministère de la Résurrection le 10 octobre 2021, Lida Kouassi a réitéré son attachement à Gbagbo.

« Par la Grâce de DIEU, me voici aujourd’hui devant vous, moralement et physiquement bien portant et toujours prêt pour le combat de notre souveraineté aux côtés de mon unique Chef Laurent Gbagbo », a lancé Moïse Lida Kouassi le dimanche 10 octobre 2021 à Yopougon.

L’ancien ministre de Laurent Gbagbo a profité pour se prononcer sur les événements de septembre 2002, « la nuit du 18 au 19 septembre 2002, les rebelles avaient fait irruption dans ma résidence de fonctions pour y semer mort et désolation. Ils m’avaient cherché un peu partout dans la maison, sans succès. Pourtant, j’étais là, reclus derrière mon poste téléviseur au salon. Je les voyais, mais eux ne me voyaient pas ».

Lire aussi:   Le procès de trop qui fait la honte de la justice en Côte-d’Ivoire aux ordres du régime de Ouattara

Et d’ajouter, « ensuite, le 12 avril 2011, un jour après l’arrestation du Président Gbagbo j’avais encore été arrêté à ma résidence par les mêmes forces rebelles. Ils m’avaient embarqué dans mon véhicule de commandement pour une destination inconnue. Ainsi, en cours de chemin, ils m’avaient invité à prononcer ma dernière prière avant d’être exécuté. Exécutant leurs ordres, j’avais fermé les yeux pour l’ultime prière. Mais, lorsque je les ouvris, ils baissèrent tous leurs armes qui étaient braquées sur moi. Et leur chef de s’adresser à moi : « je vous connais. Vous avez été mon ministre, et j’ai beaucoup de respect et d’admiration pour vous. Cela constitue une chance pour vous aujourd’hui. Dégagez ! Et que votre chemin ne croise plus le nôtre. »

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Après Agnès Monnet, deux autres cadres du FPI quittent Affi « tu es allé trop loin, un chef doit avoir un peu de retenue »

Rappelons que Moïse Lida Kouassi avait été arrêté à Lomé où il s’était enfui, après la chute de Laurent Gbagbo, en avril 2011, alors qu’il était visé par un mandat d’arrêt international. Extradé à Abidjan, il avait été détenu pendant plusieurs mois à la DST, avant de bénéficier d’une mise en liberté provisoire et d’être à nouveau arrêté, fin octobre 2014.

Source: yeclo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here