Home Politique Yamoussoukro : un congrès extraordinaire pour le requiem du parti UNG

Yamoussoukro : un congrès extraordinaire pour le requiem du parti UNG

Yamoussoukro : un congrès extraordinaire pour le requiem du parti UNG
Yamoussoukro : un congrès extraordinaire pour le requiem du parti UNG

Les congressistes prêts à soutenir l’option de Stéphane Kipré.

Stéphane Kipré fait son entrée à la fondation ce 25 septembre 2021 pour l’ouverture du congrès

L’Union des nouvelles générations (Ung) de Stéphane Kipré tient un important congrès extraordinaire ce samedi à Yamoussoukro. « 14 ans de résilience et de croissance », tel est le thème de ce rassemblement qui va prendre une importante décision de sa vie.

Depuis son retour au pays, Laurent Gbagbo qui amorce un nouveau virage politique avec la création annoncée d’une nouvelle formation a demandé à tous ceux qui jurent par lui, à le rejoindre. Pour ce faire, il a exigé de ses futurs partenaires politiques une option claire. Se dissoudre avant de venir. C’était le 10 août 2021 quand il recevait les partis fondateurs de la plateforme Eds.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Affaire enquêteurs ONU cache d'arme de Bouaké, indignation diplomatique sur la communication gouvernementale

Stéphane Kipré n’a pas choisi la mort subite. Il a décidé de soumettre la question aux instances de son parti. Et du 10 août au 19 septembre 2021, des précongrès éclatés ont eu lieu dans les bases de son parti. Chaque base a analysé la question en dégageant chacune une position. La synthèse a permis de dégager une position majoritaire qui sera connue au cours de ce congrès extraordinaire.

L’ung va-t-elle disparaître ou rester en vie tout en restant un partenaire inconditionnel du futur parti de Gbagbo ?

En coulisses, tout porte à croire que la première option est actée. Grande mobilisation des militants, mobilisation des responsables de l’ancien Fpi Gor dont Dano Djédjé représentant Laurent Gbagbo, la vice – présidente Marie Odette Lorougnon, Odette Sauyet, Georges Armand Ouégnin, le député Michel Gbagbo, pour ne citer que ceux-ci. Le nom de Gbagbo qui soulève les foules dans la salle du congrès, tout est fait pour que l’ung rejoigne massivement le Whidy de Mama.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Laurent Gbagbo, l'audience de la dernière chance pour recouvrer provisoirement la liberté après 6 ans de détention ?

Stéphane Kipré qui en avait certainement l’assurance a déjà fait le pas en marquant son accord pour prendre toute sa place dans l’organisation du congrès constitutif du futur parti de Gbagbo. Il est vice-président du congrès dont la présidence est confiée à l’ancien ministre Dano Djédjé.

Dans son allocution, Evariste Nahio , représentant des délégations extérieures de l’Ung, a déclaré être prêt avec ses pairs délégués de suivre Stéphane Kipré dans ses choix. Quant à Alain Durand Zagol, il a au nom des jeunes exprimé que la vie d’un parti ne saurait être une trajectoire rigide. Il a loué les mérites et les combats de l’ung ces dernières années. Il a dit avoir entièrement confiance à la direction et prêt à se soumettre à ses propositions.

Lire aussi:   COVID 19 : Une brasserie présente sa méthode de lutte au gouvernement

« Nous suivrons les nouveaux sillons que tu traceras », a fait savoir la responsable des femmes, Ibo Appoline.

Les cœurs semblent donc déjà disposés à la nouvelle donne qui se dessine. Il ne reste plus à Stephane Kipré de prononcer le requiem de l’Ung. Nous en saurons davantage d’ici à 16h Gmt.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here