Home Politique Viol de KKB, Pandora papers: Guillaume Soro sort de son silence

Viol de KKB, Pandora papers: Guillaume Soro sort de son silence

Viol de KKB, Pandora papers: Guillaume Soro sort de son silence
Viol de KKB, Pandora papers: Guillaume Soro sort de son silence

Deux scandales secouent, ces derniers jours, le gouvernement ivoirien : L’affaire du viol présumé dans lequel serait impliqué le ministre Kouadio Konan Bertin, et l’enquête des Pandora papers dans lequel le nom du Premier Patrick Achi est cité. Le GPS de Guillaume Soro appelle à la clarification de toutes ces affaires rocambolesques.

Pandora papers, viol : Le GPS de Guillaume Soro s’intrigue du silence de la justice ivoirienne

Sophie Dencia a accusé Kouadio Konan Bertin dit KKB de l’avoir séquestrée, puis violée. L’artiste camerounaise a pour ce faire porté plainte contre son présumé violeur. Le ministre ivoirien de la réconciliation nationale et de la Cohésion sociale a, quant à lui, déclaré ne rien à voir à se reprocher dans cette affaire, avant de saisir, à son tour, la justice ivoirienne pour diffamation et escroquerie.

Lire aussi:   Séminaire de réflexion du MFA à Bingerville : le discours du président Azoumana MOUTAYE

Cette affaire n’a pas encore été élucidée qu’éclate l’affaire des Pandora papers. 600 journalistes d’investigations du Consortium ICIJ ont en effet mis à nu une évasion fiscale à grande échelle. Plusieurs dirigeants à travers le monde, dont le Premier ministre ivoirien Patrick Achi et quatre autres personnalités ivoiriennes ont été cités dans cette affaire. Le chef du gouvernement, sans nier l’appartenance de la société offshore incriminée, déclare toutefois qu’il n’y a aucune « transaction illicite » qui lui soit imputable.

Lire aussi:   Avant la présidentielle de 2017 en France: Sarkozy en quête de soutiens à Abidjan

Qu’à cela ne tienne. Générations et peuples solidaires (GPS) de Guillaume Soro attend cependant des clarifications sur ces affaires sales qui éclaboussent la République.

À la suite de la réunion hebdomadaire de GPS, tenue ce samedi 9 octobre 2021, Madame Anne-Marie Bonifon s’est offusquée d’une « sombre affaire de dissimulation de capitaux dans les paradis fiscaux, relevée dans une enquête internationale dénommée Pandora papers ». « GPS pense qu’une clarification s’impose au regard du caractère anormal des faits », a-t-elle indiqué.

Lire aussi:   Amadou Gon Coulibaly : « La présidentielle ivoirienne de 2020, c’est loin… »

Avant de glisser sur le terrain de l’accusation de viol portée contre le ministre KKB. « Un dossier dans lequel le silence observé jusque là par la justice semble cacher une volonté certaine de dissimuler la manifestation de la vérité, qui pourrait, le cas échéant, profiter à l’une ou à l’autre des parties », a conclu la Coordinatrice GPS Côte d’Ivoire.

 

Afrique-sur7

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here