Home Politique Vincent Toh BI revient à la charge : « si des gens...

Vincent Toh BI revient à la charge : « si des gens sont sortis un peu partout en Côte d’Ivoire, c’est qu’il y a problème »

Vincent Toh BI revient à la charge : « si des gens sont sortis un peu partout en Côte d’Ivoire, c’est qu’il y a problème »
Vincent Toh BI revient à la charge : « si des gens sont sortis un peu partout en Côte d’Ivoire, c’est qu’il y a problème »

Vincent Toh BI, ancien préfet d’Abidjan, est ce 24 octobre 2020, en conférence de presse pour le lancement de sa plate-forme Aube Nouvelle.

« Si des gens sont sortis un peu partout en Côte d’Ivoire, c’est qu’il y a problème. Il serait dangereux de nous asseoir et de dire que tout va bien et qu’il n’y a pas de problème. Le danger c’est de nous détourner de cette réalité aujourd’hui… Il y a problème !!! Soyons d’accord que ça ne va pas! Faut pas que les gens le prennent mal. Nous sommes dans une impasse  » a déclaré Vincent Toh BI, ancien préfet d’Abidjan, est ce 24 octobre 2020, en conférence de presse pour le lancement de sa plate-forme Aube Nouvelle.

Lire aussi:   Mouvements des soldats, grogne des militants Rdr, grèves des fonctionnaires … : Les universitaires du RDR font des propositions concrètes à Ouattara

Les Ivoiriens réclament depuis quelques semaines, une troisième voie/voix. Une voie/voix au delà des partis, des clans, qui rassemble la communauté nationale dans sa diversité et surtout autour des valeurs prônées par la constitution: une Côte d’Ivoire solidaire, fraternelle portée par le civisme, le respect des textes, le leadership national, la compétence et la performance.

L’ancien préfet d’Abidjan, Vincent Toh BI. Il est peut-être porteur de cette voie/voix. La politique des parkings étanches rebutent nombre d’Ivoiriens. Elle divise plus qu’elle n’unit.

Lire aussi:   Démission du préfet d’Abidjan: un proche de Soro fait des révélations, « Vincent Toh ne pouvait pas supporter »

Les discours guerriers et haineux des hommes politiques ne favorisent pas un climat de sérénité. Une élection, qui aurait dû être un passage en revue des troupes, des compétences et des meilleurs projets de société pour le futur de la Côte d’Ivoire est devenue une angoissante épreuve.

source: rue80


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here