Home Politique Union du Grand Nord : le droit d’adhésion fixé à 10.000 FCFA

Union du Grand Nord : le droit d’adhésion fixé à 10.000 FCFA

Union du Grand Nord : le droit d'adhésion fixé à 10.000 FCFA
Union du Grand Nord : le droit d'adhésion fixé à 10.000 FCFA

L’Union Fraternelle des Cadres et Élus Pour le Développement du Grand Nord (UGN), après sa création officielle le samedi 13 novembre 2021 à Korhogo, affiche malgré tout ses ambitions.

Selon KOACI, l’acquisition de la qualité de membre de l’UGN est conditionné au paiement du droit d’adhésion qui s’élève à 10.000 FCFA.

Pour rappel, sont d’office membres de l’union, tous ceux qui ont contribué financièrement à l’organisation de l’Assemblée Générale (AG) dans le Poro. Ils ne sont donc pas concernés par cette nouvelle mesure. Dès que le bureau sera formé, ils obtiendront leur carte de membre.

Tous les cadres et élus du Grand Nord et de sa Diaspora qui désirent adhérer à l’UGN sont priés de s’acquitter de leurs droits d’adhésion auprès du Secrétariat Général en attendant que le bureau soit formé.

Pour rappel, l’Union Fraternelle des Cadres et Élus Pour le Développement du Grand Nord (UGN) est présidée par M. Abou Gbané.

« Nous voulons rassurer ceux qui donnent le sentiment d’avoir peur. L’Union, vient pour rassembler et pas pour diviser. L’Union est créée pour construire et pas pour détruire. La création de l’Union du Grand Nord ne devrait donc déranger personne. Nous nous organisons pour nous mettre à la disposition du développement de nos régions et de nos parents. Dans toutes les régions de la Côte d’Ivoire, les regroupements se font. Toutes les associations, unions, mutuelles de développement, ont leur rôle à jouer dans l’accompagnement des politiques gouvernementales et étatiques. Nos populations ont besoin de nous. Nos régions ont besoin que nous nous investissions pour adresser dans la cohésion, la solidarité et la fraternité, les problématiques environnementales, économiques, sociales, culturelles, éducatives et sportives. C’est pour cela que nous encourageons les rassemblements afin d’encadrer la base, de propulser les politiques de progrès et sensibiliser les populations sur la nécessité du vivre ensemble », indiquait Kafana Koné, l’initiateur du projet lors d’une rencontre avec la presse à Abidjan.

KOACI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here