Home Politique Union des cadres du Grand Nord: voici ce que cache ce projet...

Union des cadres du Grand Nord: voici ce que cache ce projet controversé

Union des cadres du Grand Nord: voici ce que cache ce projet controversé
Union des cadres du Grand Nord: voici ce que cache ce projet controversé

Contre vents et marées, l’Union des cadres et élus du Grand Nord (Ugn) verra le jour à Korhogo, la semaine prochaine. Ce projet porté par le ministre-maire Gilbert Koné Kafana et quelques autres cadres inquiète le reste de la Côte d’Ivoire. Et à juste titre !

Le maire de Yopougon, Gilbert Koné Kafana est fasciné par la boîte de Pandore (Photo Web)

Le Rassemblement des Républicains (Rdr) ensuite le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) au pouvoir a son point d’ancrage, le nord de la Côte d’Ivoire. Et comme on ne gouverne d’avec les siens, le régime d’Abidjan a nommé à pratiquement tous les hauts postes de décision, des ressortissants de cette partie de la Côte d’Ivoire qui sont également, militants du parti présidentiel.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: FENUJECI, Sylla Souleymane déchu et expulsé du siège, N'Do Amiha Eric le nouveau Président

Sur le fondement du document auquel nous avons eu accès et que nous vous proposons, le tableau se présente comme suit: le « grand nord » compte 7 présidents d’institution, 2 ministres d’État, 22 ministres ordinaires, 4 ministres-gouverneurs, 1 Secrétaire général de la Présidence de la République et 1 ministre-Directeur de cabinet de la Présidence de la République, 3 directeurs de cabinet, 68 Directeurs Généraux de sociétés d’État, 11 Présidents de Conseil d’administration de société d’État et 15 Directeur Généraux Adjoints de société d’État.

Réunion préliminaire à Yopougon de la création de l’Ugn

Tous ces hauts responsables d’État sont autant de membres de l’UGN et soumis par conséquent à cotisation, selon le barème suivant : présidents d’institution, 3.000.000 de francs Cfa ; Ministres d’Etat, 3.000.000 de francs Cfa ; Secrétaire général et Directeur de cabinet de la Présidence de la République, 2.500.000 francs Cfa ; Ministres gouverneurs, 2.500.000 francs Cfa ; Président de Conseil régionaux, 1.500.000 francs Cfa ; Directeurs de cabinet, Directeurs Généraux et PCA, 1.000.000 francs Cfa, pour un montant total de 209.000.000 de francs Cfa.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Retrait de l'ONUCI, Aichatou Mindahoudou estime que «les ivoiriens doivent être fiers »

On ne peut sérieusement soutenir que l’Ugn est une simple association de développement comme tant d’autres en Côte d’Ivoire, alors que l’essentiel des décideurs de l’État en font d’office partie. Il y a forcément de gros risques de conflits d’intérêts. Le service de l’État et celui de la région peuvent se heurter fatalement. La gestion du pays et son développement incombant justement à ces hauts responsables. Quel plan de développement ne pourraient-ils impulser qui ne prendrait pas en compte, nécessairement la région du pays dont ils sont les ressortissants ? Particulariser le développement du Grand nord ne se ferait-il pas au détriment des autres régions du pays, étant entendu que ce sont les mêmes qui décident

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Aux obsèques de Dadié, Simone et Dagri Diabaté, main dans la main

Capture d’écran de la liste des hauts cadres du pays, membres de l’Ugn

Toutes ces questions sans réponse expliquent pourquoi les Ivoiriens des autres régions de la Côte d’Ivoire regardent cette association avec des yeux suspicieux et croient dur comme fer que son objectif réel est bassement politicien ! Il s’agirait de former un bloc solide, homogène sur une base régionaliste pour aller aux compétitions électorales !

Le jeu de la division a déjà balafré ce pays. On peut bien faire l’économie d’autres conflits fratricides.

Théodore Sinzé

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here