HomePolitiqueUn pro-Soro fait des révélations : « N’eut été Bédié, Ouattara n’aurait...

Un pro-Soro fait des révélations : « N’eut été Bédié, Ouattara n’aurait pas reconduit Soro comme PAN en 2017 »

Un pro-Soro fait des révélations : « N’eut été Bédié, Ouattara n’aurait pas reconduit Soro comme PAN en 2017 »
Un pro-Soro fait des révélations : « N’eut été Bédié, Ouattara n’aurait pas reconduit Soro comme PAN en 2017 »

El Hadj Mamadou Traoré, cadre de Générations et peuples solidaires (GPS) soutient qu’en 2017, « de peu, n’eut-été l’intervention du Président Henri Konan Bédié », le Président Alassane Ouattara n’aurait pas reconduit Guillaume Soro, « à son poste électif de Président de l’Assemblée Nationale (PAN) en 2017 ».

Je rappelle que la guerre contre Guillaume Soro a commencé du côté du Restaurant depuis qu’il a eu l’ambition de diriger ce pays. C’était pour le gourou du Restaurant et ses ouailles un crime de lèse-majesté. Pour le mettre hors de la course, il fallait utiliser une stratégie de destruction de son image, de ses pouvoirs et de son premier cercle de fidèles.

Lire aussi:   Présidentielle en Côte d’Ivoire : pour Henri Konan Bédié, « l’âge est un atout »

En 2012, on l’a jeté au garage de l’Assemblée Nationale croyant l’affaiblir. Malheur pour eux, il a su rebondir de ses cendres au sein de cette institution malgré les coupes budgétaires qu’il subissait chaque année. Ensuite, à partir de 2014, avec la première mutinerie des 8400 soldats issus des ex FAFN, on a mis une tentative de coup d’Etat sur son dos. Cela a été confirmé avec les mutineries de 2017.

Lire aussi:   Retour de Gbagbo : « la pression est désormais sur Ouattara »

C’est d’ailleurs cela qui constitue l’objet principal du mandat d’arrêt international lancé contre lui. A partir de 2012 jusqu’à 2017, nous avons assisté à une vague de limogeages tout azimut de ses fidèles lieutenants. Il a même été accusé d’avoir soutenu tous les candidats indépendants contre le pouvoir pour les élections législatives de 2016.

De peu, n’eut-été l’intervention du Président Bédié, le gourou du Restaurant ne l’aurait pas reconduit à son poste électif de Présidents de l’Assemblée Nationale en 2017. Mais en Février 2019, le gourou du Restaurant a réussi là où il avait échoué en 2017. C’est à dire le faire changer à la tête de l’Assemblée Nationale. C’en est suivi une série d’arrestations tout azimut de ses fidèles lieutenants pour des accusations de tentative de coup d’Etat.

Lire aussi:   Sale temps pour Alassane Dramane Ouattara, les cent jours de tous les dangers, le « Sphinx de Daoukro » est à la manœuvre

El Hadj Mamadou Traoré