Home Politique Un journaliste burkinabé écrit aux affidés de Ouattara : « Ne soyez pas...

Un journaliste burkinabé écrit aux affidés de Ouattara : « Ne soyez pas amnésiques »

Un journaliste burkinabé écrit aux affidés de Ouattara :
Un journaliste burkinabé écrit aux affidés de Ouattara : "Ne soyez pas amnésiques"

Le journaliste burkinabé Yacouba Ladji Bama s’est adressé au partisans d’Alassane Ouattara et leur demande de ne pas être amnésiques. Tout en apportant son soutien à la jeunesse ivoirienne et celle de Guinée.

A l’attention de certains affidés de Dramane qui ont souvent tendance à prendre les autres pour des moutons de panurge. Je veux parler surtout de ces thuriféraires qui, au lieu de faire travailler un peu leur jugeote, se mettent à répéter mécaniquement ce qu’il entendent au marché ou au kiosque de leur quartier. Ceux-la qui aiment répéter, tels des perroquets, qu’il y a des opposants qui ont battu campagne avec Dramane pour le oui de la Constitution et qui refusent aujourd’hui de l’affronter dans les urnes. Sans doute dans le secret espoir d’emballer certains esprits faibles.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Le RDR juge «malsain» le débat sur l'alternance en 2020

A ces gens je demande tout simplement: en son temps qu’est-ce était dit quant à la candidature de Dramane dans la Constitution à voter? N’était-il pas dit, y compris par Dramane lui-même et les rédacteurs de cette future Constitution, qu’il ne pouvait pas se présenter sous l’empire de celle-ci? N’a-t-on pas chanter cela sur tous les toits de la Côte d’Ivoire? N’est-ce pas ainsi qu’on a pu mobiliser tout le monde pour le vote de cette Constitution?

D’où vient-il maintenant qu’il peut subitement se présenter? Quelle est l’alchimie juridique par laquelle cela est-il devenu subitement possible? Quelle est cette façon débile de ruser avec les autres en politique? Dites-le moi. Pensez-vous que les autres sont des moutons de Panurge qu’on peut duper de la sorte? Leur dire, pour avoir leur accompagnement pour le vote de la nouvelle Constitution, qu’elle ne vous permet de vous présenter, et dès que la Constitution est votée, revenir dire qu’elle vous permet de vous présenter? C’est ça? Si vous, vous êtes assez dupes pour l’admettre, sachez que les autres ne le sont pas.

Lire aussi:   Pro-Gbagbo : Justin Koua libéré au terme de sa peine de 30 mois

Quant au cas sénégalais que certains aiment évoquer, aussi de façon très maladroite, pour demander aux opposants ivoiriens d’aller battre Dramane dans les urnes, il ne faut pas être aussi amnésique: au Sénégal en son temps, Aboulaye Wade n’avait pas eu cette couardise d’écarter ses vrais challengers. Il n’avait pas choisi ces adversaires comme cela est le cas en CI de Dramane. Il n’avait pas non plus une CEI taillée à sa mesure. Merci de noter tout cela pour de bon.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Révélation sur la mort du Sierra-Leonais Sam Bockarie la version de Soro, les USA cités dans l'affaire

En conclusion, ma position reste inchangée: soutien indefectible à cette jeunesse ivoirienne, tout comme celle de Guinée, courageuses et déterminées contre cette forfaiture de ces vieillards debiles. Il ne faut pas l’accepter. Seule la lutte libère. Quelle que soit le temps que cela prendra.

Kato!

Yacouba Ladji Bama

source: Ivoir’Soir.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here