HomePolitiqueUn danger mortel menace militaires et populations ; Bédié avoue ses ‘’crimes’’

Un danger mortel menace militaires et populations ; Bédié avoue ses ‘’crimes’’

Un danger mortel menace militaires et populations ; Bédié avoue ses ‘’crimes’’
Un danger mortel menace militaires et populations ; Bédié avoue ses ‘’crimes’’

Un danger mortel menace militaires et populations en Côte d’Ivoire, fait savoir la presse, ce mercredi 14 avril 2021. Quand des confrères estiment que Henri Konan Bédié a avoué ses ‘’crimes’’ à l’occasion des 75 ans du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci).

« Situation sécuritaire en Côte d’Ivoire : un danger mortel menace militaires et populations », alerte Soir Info. Ce quotidien indépendant souligne que les djihadistes qui endeuillent le pays d’Alassane Ouattara, depuis quelque temps, par des incursions armées, se sont donnés un nouveau mode de prestation criminelle. « Ils ont ainsi modifié voire perfectionné leur mode opératoire pour mieux frapper. Ce n’est donc plus le prototype classique. Conçu pour ne pas se faire prendre ou perdre des combattants dans des opérations commando, le nouveau modus operandi est caractérisé par des poses d’engins explosif », fait observer ce journal. Qui ajoute que « le curseur des attaques avec des explosifs est en passe de se déplacer vers la Côte d’Ivoire.

Lire aussi:   Fin du CNT : Bédié a-t-il trahi le combat de l’Opposition ?

« An 75 du Pdci/ Ivoirité, mal-gouvernance, violence… : Bédié avoue ses ‘’crimes’’ », titre Le Patriote. Qui soutient que Henri Konan Bédié reconnaît avoir plongé le pays dans l’abîme. « Un aveu cuisant d’échec de la gestion chaotique et dévastatrice de celui qui, entre 1993 et 1999, a été aux affaires après la mort du père de la nation et qui a conduit le pays dans un profond coma sans précédent. En tout cas, le passage du sphinx de Daoukro à la présidence de la République a été sans nul doute le coup le plus fatal porté à la gouvernance de la Côte d’Ivoire », attaque Le Patriote.

Lire aussi:   Le PDCI et le FPI préparent leur grande offensive à l’intérieur, voici leurs messages

Pour sa part, Fraternité Matin apprend que le bureau de l’Assemblée nationale sera connu ce jour, au cours d’une séance plénière, à l’hémicycle.