HomePolitiqueUn cadre de GPS aux Soroistes : « N’attaquez pas vos adversaires politiques...

Un cadre de GPS aux Soroistes : « N’attaquez pas vos adversaires politiques sur leur santé ou en dessous de la ceinture

Un cadre de GPS aux Soroistes :
Un cadre de GPS aux Soroistes : "N'attaquez pas vos adversaires politiques sur leur santé ou en dessous de la ceinture

Le cadre de Générations et peuples solidaires (GPS), El Hadj Mamadou Traoré a attiré l’attention de certains proches de Guillaume Soro qui tiennent souvent des propos désagréables sur l’état de santé des personnalités. N’attaquez pas vos adversaires politiques sur leur santé ou en dessous de la ceinture », leur a-t-il lancé.

Chers Soroistes, beaucoup d’entre nous répètent à longueur de journée le slogan de GPS, sans en connaître les ramifications et le vrai sens. Je rappelle que notre slogan à GPS, c’est gouverner autrement. Et gouverner autrement nous demande d’avoir un certain nombre d’attitude avant, pendant et après l’exercice du pouvoir. Avant l’exercice du pouvoir, comme Guillaume Soro l’a une fois dit, nous ne devrons pas nous créer des ennemis irréductibles.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Ouattara ne dit rien sur 2020 mais annonce les chiffres de la croissance et des projets

Dans notre adversité, nous devrons garder une place dans notre cœur pour faire la paix un jour avec nos adversaires actuels du Restaurant. Si des gens avaient dit hier que Bédié et le gourou du Restaurant, après s’être combattus sauvagement de 93 à 99, allaient se retrouver pour obtenir le pouvoir en 2010, on les aurait traités de menteurs. Et pourtant, ils se sont retrouvés en frères pour ensuite se séparer en adversaires politiques.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : Le parlement des jeunes appelle Ouattara à inviter « ses adversaires politiques » au dialogue républicain

Aujourd’hui, Guillaume Soro et Laurent Gbagbo ainsi que Blé Goudé se parlent. Qui avait pensé un seul instant qu’ils allaient se reparler après la crise post-électorale qui les a opposés ? Je l’ai dit et répété. Je compte beaucoup d’amis et de frères au Restaurant. Malgré notre adversité, eux et moi avons gardé une place dans nos cœurs pour nous retrouver en alliés et partenaires politiques un jour.

Ce sont les analphabètes politiques qui confondent l’adversité politique en une guerre fratricide. Une guerre où on ne devrait pas s’adresser la parole. Gouverner autrement, c’est préparer son esprit, avant l’accession au pouvoir, à travailler demain, après l’accession au pouvoir avec ses adversaires les plus irréductibles.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Assurance maladie universelle, les assurés paieront 30% du montant des tarifs, voici le panier de soins