HomePolitiqueTraque d’Affi révélée par Jeune Afrique : la Gendarmerie nationale dénonce du...

Traque d’Affi révélée par Jeune Afrique : la Gendarmerie nationale dénonce du faux et dit sa part de vérité

Traque d'Affi révélée par Jeune Afrique : la Gendarmerie nationale dénonce du faux et dit sa part de vérité
Traque d'Affi révélée par Jeune Afrique : la Gendarmerie nationale dénonce du faux et dit sa part de vérité

Ces derniers temps, face à la situation sociopolitique difficile que traverse la Côte d’Ivoire, de nombreuses informations sont diffusées entrainant très souvent la confusion entre le vrai et le faux. C’est l’exemple des polémiques qui entourent l’arrestation de Pascal Affi N’guessan. Citée dans l’affaire par le magazine « Jeune Afrique », la Gendarmerie Nationale a tenu à dire sa part de vérité.

Dans un article de « Jeune Afrique » paru le 16 novembre dernier, il est fait mention du « récit de la traque de Pascal Affi N’guessan ». Une traque mais aussi une tentative de fuite qui impliquerait la Gendarmerie Nationale dans le sens où le Président du FPI aurait été conduit ce jour par un capitaine de gendarmerie ; lequel d’ailleurs serait en fuite.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Douze partis politiques d'oppositions prennent l'engagement de faire la promotion de la paix et de se détourner du langage de violence

Pour la Gendarmerie, il s’agit d’ « informations totalement erronées » et « d’allégations ». À en croire ce corps d’élite commandé par le Général de Brigade Alexandre Apalo Touré, « aucun gendarme ne faisait partie de la sécurité de M. Pascal Affi N’guessan au moment des faits, encore moins un Officier de Gendarmerie comme conducteur ».

Soucieuse d’apporter l’information « vraie » ou plutôt officielle, la Gendarmerie Nationale s’est dite disponible et accessible à tous les médias qui souhaitent relayer la bonne information sur ses opérations.

Lire aussi:   « Internationale putschiste », Non, la crise au Mali est différente des crises en Côte-d’Ivoire et en Guinée

Dégnimani Yéo