Home Politique «Tout ce que Tiken Jah a dit n’engage que lui. Nous allons...

«Tout ce que Tiken Jah a dit n’engage que lui. Nous allons lui donner des conseils en famille»

«Tout ce que Tiken Jah a dit n’engage que lui. Nous allons lui donner des conseils en famille»

La chefferie traditionnelle de Gbéléban, ville d’origine de la reggae star ivoirienne Tiken Jah Fakoly, se désolidarise de l’artiste dans ses prises de positions récentes sur l’actualité politique nationale.

«Tout ce que Doumbia Moussa dit Tiken Jah a dit n’engage que lui. Nous envisageons d’envoyer son grand frère, Doumbia Alassane, député de Gbéléban, le chercher pour que nous puissions lui donner des conseils en famille», a confié à l’AIP, mardi soir, porte-parole de la chefferie traditionnelle de Gbéléban, Koné Issouf.

Lire aussi:   Martin Bléou, constitutionnaliste précise : Le projet du Président Alassane Ouattara est de doter la Côte d’Ivoire d’une nouvelle constitution et non de modifier la constitution actuelle

S’exprimant dans des médias nationaux et internationaux le week-end dernier, Tiken Jah Fakoly, artiste engagé, a notamment affiché son opposition à la mise en place d’un Sénat en Côte d’Ivoire, ainsi qu’à un éventuel 3èmemandat du chef de l’Etat, Alassane Ouattara. Une prise de position qui a suscité des polémiques dans le débat politique national.

« Tiken Jah, c’est notre fils, il peut se tromper. Notre devoir c’est de lui parler et nous allons le faire », a affirmé le porte-parole de la chefferie traditionnelle de Gbéléban, qui s’exprimait lors d’une rencontre entre les chefs et une délégation de l’équipe de campagne du RHDP pour les élections sénatoriale dans la région du Kabadougou.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Diplomatie, quatre nouveaux Ambassadeurs accrédités à Abidjan

Coty Souleymane Diakité, vice-président du Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel), qui conduisait cette délégation, s’est dit heureux de la détermination des gardiens de la tradition à parler à l’auteur de la célèbre chanson « Mangécratie ».

Il a toutefois dénoncé un manque de courtoisie » chez l’artiste.

«On peut tout dire, mais avec la manière. Il ose dire que si Alassane se présente pour un 3e mandat, il le trouvera sur son chemin. Disons que notre éducation ne cautionne pas une telle manière de parler à un ainé », a-t-il, entre autres, fustigé.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : l’Eglise méthodiste invite Ouattara à saisir les opportunités qu’offre le retour de Gbagbo

Selon lui, Tiken Jah « peut ne pas être d’accord avec certaines pratiques ou certaines décisions comme l’élection des sénateurs, mais ne devrait pas formuler des mise en garde à l’endroit du Président de la République.

Diakité Coty Souleymane a promis de rendre compte au Président de la République de la position des populations de Gbéléban par rapport à cette affaire.

AIP

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site Ici Abidjan

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here