Home Politique Tidjane Thiam, Simone Gbagbo, Affi, Mabri, Amon-Tanoh, etc: Voici leurs agendas cachés...

Tidjane Thiam, Simone Gbagbo, Affi, Mabri, Amon-Tanoh, etc: Voici leurs agendas cachés (Ivoir’Hebdo)

Tidjane Thiam, Simone Gbagbo, Affi, Mabri, Amon-Tanoh, etc: Voici leurs agendas cachés (Ivoir'Hebdo)
Tidjane Thiam, Simone Gbagbo, Affi, Mabri, Amon-Tanoh, etc: Voici leurs agendas cachés (Ivoir'Hebdo)

Dans un dossier explosif sur les stratégies de l’opposition ivoirienne, Ivoir’Hebdo, l’hebdomadaire indépendant fondé par André Silver Konan, dévoile les agendas cachés de Tidjane Thiam, Simone Gbagbo, Pascal Affi N’Guessan, Albert Toikeusse Mabri, Marcel Amon-Tanoh.

« Un : au stade où nous en sommes, Pascal Affi N’Guessan et Mamadou Koulibaly sont assez intelligents pour comprendre que les jeux sont faits. Ils misent plutôt sur  »l’après-trio » (Alassane Ouattara, Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié. Une certaine guerre de positionnement face à Guillaume Soro qui s’essaie à la  »gouvernance par le haut » comme l’avait fait Ouattara. Au plan local, ils essaient de  »recoller » le cordon ombilical rompu d’avec le peuple, la Ruecratie. Ils essaient de se positionner localement pendant que Guillaume Soro et Tidjane Thiam peaufinent leurs stratégies à l’international », a décrypté l’analyste politique Sylvain N’Guessan, dans Ivoir’Hebdo, seul hebdomadaire ivoirien vendu à 200 FCFA, au lieu de 500 FCFA.

Lire aussi:   Burkina Faso : Christophe Dabiré, ancien ministre de Compaoré, nommé premier ministre

Sur cinq points différents, l’analyste politique marque en point deux : « Marcel Amon Tanoh et Albert Toikeusse Mabri eux-aussi savent que Ouattara ne va pas reculer parce que 45 milles (?) personnes ont été mobilisées au Plateau. Ils le connaissent assez. Ils pèsent les enjeux de 2025 avec les probables basculements au RHDP, en essayant d’anticiper ».

Les autres points dévoilés par l’hebdomadaire en vente depuis le mardi 20 octobre, évoquent les stratégies de Simone Gbagbo et celles du PDCI. Globalement, le journal décortique les stratégies de l’opposition et passe à la loupe ce qu’il appelle la « guérilla des arbres » doublée de diplomatie. En ce sens, la mission d’Henri Konan Bédié au Ghana a été déterminante, indique le journal qui donne des détails sur comment le président du PDCI a déjoué le piège à lui tendu par Nana Akufo-Addo, le président ghanéen.

Lire aussi:   Après Bédié, Simone Gbagbo, Mabri prend attache avec à Assoa Adou

.

« Les opposants ivoiriens ont des stratégies qui semblent indéchiffrables. Celles-ci sont parties de doux espoir fondé sur la diplomatie à des actions fortes de « désobéissance civile », qui, pour l’heure, n’ont pas encore suffi à faire plier le Président Alassane Ouattara et le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP au pouvoir) ».

Notons que le journal a aussi dévoilé une enquête croustillante sur Félix Houphouët-Boigny et ses conquêtes féminines, à l’occasion de l’anniversaire de naissance du « père fondateur ». de même, l’on peut lire une grande interview de Honorat Dé Yédagne, l’ancien directeur général de Fraternité Matin, qui a cassé la baraque avec des critiques contre Bédié, Gbagbo et Ouattara.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : Déclaration du CRI Panafricain suite à la décision du conseil constitutionnel

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here