Home Politique Terrorisme: la Côte d’Ivoire et la CEDEAO préparent quelque chose

Terrorisme: la Côte d’Ivoire et la CEDEAO préparent quelque chose

Terrorisme: la Côte d'Ivoire et la CEDEAO préparent quelque chose
Terrorisme: la Côte d'Ivoire et la CEDEAO préparent quelque chose

Les pays de la sous-région ouest africaine entendent mettre leurs forces en commun pour éradiquer le terrorisme qui tend à se répandre comme une gangrène.

Une manœuvre réunissant des troupes des armées des pays de la sous-région aura lieu très bientôt. L’information a été donnée par le chef d’état-major général de Côte d’Ivoire, au cours du Conseil national de sécurité (Cns) qui s’est tenu ce jeudi 04 novembre 2021, à la Présidence de la République au Plateau.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire-Ghana, le sens de la visite du Président ghanéen

L’objectif de cette démonstration de force, c’est de frapper un grand coup dans la fourmilière du terrorisme islamiste qui a formé des kystes dans certains pays comme le Niger, le Mali et le Burkina et le Nigeria et qui menace le nord-est de la Côte d’Ivoire. Le général Soumaïla Bakayoko a indiqué que le but ultime de la manœuvre militaire, c’est d’éradiquer entièrement la nébuleuse criminelle.

La Cedeao veut frapper fort ces fous d’Allah assoiffés de sang !

En plus de cette manœuvre, le chef d’état-major général a par ailleurs informé le Cns d’une réunion de tous les chefs d’état-major de la Communauté économique des États d’Afrique de l’ouest (Cedeao) à Abidjan, du 17 au 19 novembre 2021. La lutte contre le terrorisme sera également au centre des préoccupations au cours de cette réunion au sommet. De fait, il s’agira d’étudier l’opérationnalisation d’une force conjointe de 3.000 hommes qui sera constituée pour palier le retrait annoncé de la force militaire française Barkhane.

Lire aussi:   Soro envoie une mission de GPS chez Affi N’Guessan : ce qu’il faut retenir

Et comme pour couper une source très probable de financement du terrorisme, la lutte contre l’orpaillage clandestin s’est intensifiée, au dire du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Diomandé Vagondo. Cette lutte donne à entendre le ministre, des résultats intéressants. Plusieurs sites ont ainsi été démantelés et des saisies importantes de matériels d’exploitation et des armes à feu ont été opérées. Par ailleurs 261 orpailleurs clandestins ont été interpellés.

Lire aussi:   Scrutin présidentiel : "Une élection émaillée de violences qui fait craindre des lendemains difficiles’’ estime WANEP-Côte d’Ivoire (Déclaration)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here