HomePolitiqueSur le plateau de NCI, Amon Tanoh casse les papos de ses...

Sur le plateau de NCI, Amon Tanoh casse les papos de ses rapports avec Ouattara, ce qu’il m’a confié avant la mort de Gon

Sur le plateau de NCI, Amon Tanoh casse les papos de ses rapports avec Ouattara, ce qu'il m'a confié avant la mort de Gon
Sur le plateau de NCI, Amon Tanoh casse les papos de ses rapports avec Ouattara, ce qu'il m'a confié avant la mort de Gon

Ce mardi 8 septembre, Marcel Amon Tanoh a répondu aux questions concernant l’actualité politique en Côte d’Ivoire dans l’émission « sans réserve » diffusée sur la chaîne NCI. Il a profité de l’occasion pour dévoiler ce que le président Ouattara lui a dit lors de l’un de leurs échanges qu’ils ont eu avant le décès du premier ministre Amadou Gon Coulibaly, et s’est désavoué de cette opposition qui appelent les jeunes à marcher dans les rues.

Dans cet article nous vous proposons les grandes lignes de cette interview.

Est-ce que parce qu’ils ont désigné Amadou Gon Coulibaly que vous avez quitté le RHDP ?

C’est le processus que je dénonce, j’ai considéré que le processus n’était pas démocratique. Moi j’ai estimé que la démocratie doit avoir cours aussi au sein du parti, et qu’il aurait fallu des primaires pour désigner le candidat du parti aux élections. Donc c’est le processus que je condamne. Je n’avais pas de problème avec Amadou.

Lire aussi:   Monnaie unique / CEDEAO : un nouveau report décrédibilisera-t-il le projet ?

Quel est votre avis sur la candidature du président Ouattara?

Moi j’ai été surpris parce que quand le président m’a reçu à plusieurs reprises, il m’a dit qu’il avait la volonté de réussir le passage du témoin, de transmettre le témoin à une nouvelle génération. Il m’a dit : « Marcel, c’est une équipe qui va me succéder et le chef de cette équipe sera Amadou Gon Coulibaly ».

Alors je ne retiens pas son argument de force majeure comme étant valable parce que dans une équipe, il y a le chef d’équipe et les membres de l’équipe. Je pense qu’il aurait pu choisir un autre membre de l’équipe pour remplacer le chef qui malheureusement nous a quitté.

Lire aussi:   Des internautes de la BBC lynchent Ouattara et son 3è mandat «Vous voyez Ouattara, au lieu de finir d’abord son affaire de troisième mandat avec le peuple ivoirien...»

Quelle est la relation que vous entretenez désormais avec le président ?

C’est quelqu’un que j’aime beaucoup, on a un différend mais on est pas fâché. Je crois que nous sommes soucieux tous les deux de garder la fraternité malgré la différence.

Les récentes manifestations contre le 3ème mandat vous ont-elles inquiété ?

Cela m’a attristé, c’est un bilan qui est lourd. Il faut qu’on évite d’envoyer les enfants des autres à la mort.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Bedié reçoit «son protégé» Soro à Daoukro et lui donne des conseils pour l'apaisement

Voulant s’exclure de ce groupement d’opposants qui incitent aux marches et aux manifestations, Amon Tanoh a déclaré :

« Je n’ai jamais marché, je ne marche pas. J’estime qu’on peut régler les problèmes différemment. Et Comme je ne marche pas , je n’envoie personne marcher ! Je ne peux pas rester chez moi et envoyer les enfants des autres marcher … »