Home Politique Soro Guillaume : « c’est moi qui ai dit qu’il n’y a...

Soro Guillaume : « c’est moi qui ai dit qu’il n’y a pas d’élection, pourquoi c’est vous qui avez peur ? »

Soro Guillaume : « c’est moi qui ai dit qu’il n’y a pas d’élection, pourquoi c’est vous qui avez peur ? »
Soro Guillaume : « c’est moi qui ai dit qu’il n’y a pas d’élection, pourquoi c’est vous qui avez peur ? »

« Je vais relever le défi de Ouattara. Il sera arrêté et jugé » a lancé le 24 octobre 2020, Soro Guillaume déterminé à faire tomber ADO.

« Alassane Ouattara m’a lancé un défi. Allez lui dire que non seulement le défi est parvenu à Soro qui accepte de le relever, mais aussi que le peuple senoufo en a pris bonne note. Il n’est pas encore élu pour son mandat indu, que déjà il menace de jeter tout le monde en prison. Chers amis, c’est moi qui ai dit qu’il n’y aura pas d’élection le 31 octobre, pourquoi c’est vous qui avez peur ? Je vais relever le défi d’Alassane Ouattara. Il sera arrêté et jugé. C’est parce qu’il n’a jamais fait la prison qu’il est prompt à parler de prison. Il ira en prison et saura ce qu’est la prison. Moi, le petit opposant, je l’ai vaincu à l’international, lui le président au carnet d’adresses prétendument fourni, et ce sur les plans judiciaires, diplomatiques et politiques » a lancé Guillaume Soro, président de GPS, depuis Paris

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Ouverture du 5ème Sommet UA-UE, Ouattara appelle la jeunesse africaine à avoir foi en elle et à ne pas se lancer à l'aventure au péril de sa vie

Rappelons que Alassane Ouattara a souhaité la « prison à perpétuité » pour son ancien allié Guillaume Soro, chef de la rébellion des années 2000 qui l’a aidé à prendre le pouvoir, l’accusant d’avoir fomenté « un coup d’Etat ».

« Pour lui ce sera la prison. Il n’y a aucun doute là-dessus. Il mérite la prison à perpétuité pour ce qu’il a fait », déclare Ouattara à propos de son ancien Premier ministre et ancien président de l’Assemblée nationale, brouillé avec lui depuis 2019, et qui vit en exil en Europe.

Lire aussi:   Adjoumani aux opposants: «Ne rusez pas avec la démocratie, mettons-nous ensemble pour 2020»

Condamné par la justice ivoirienne à 20 ans de prison pour détournement de fonds publics, Guillaume Soro, 47 ans, dont la candidature à la présidentielle a aussi été invalidée, est également poursuivi pour « complot et atteinte contre la sécurité de l’Etat », avec une vingtaine de ses partisans.

Dans l’interview, le président Ouattara menace par ailleurs de poursuites les dirigeants de l’opposition, qui ont appelé à « la désobéissance civile » et au « boycott actif » de l’élection présidentielle. Une trentaine de personnes sont mortes depuis le mois d’août dans des violences à travers le pays.

Lire aussi:   « Soro est libre de rentrer en Côte-d’Ivoire », selon le gouvernement

« L’opposition provoque des violences car elle n’a pas d’arguments (…) Tous ceux qui organisent cela vont rendre des comptes (…) quelle que soit l’importance de la personne », déclare M. Ouattara.

source: rue80

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here