HomePolitiqueSilver Konan clashe le Dircom de la Primature : « A sa place,...

Silver Konan clashe le Dircom de la Primature : « A sa place, j’aurais la décence de démissionner »

Silver Konan clashe le Dircom de la Primature :
Silver Konan clashe le Dircom de la Primature : "A sa place, j'aurais la décence de démissionner"

André Silver Konan, le célèbre journaliste et éveilleur de consciences n’est pas content de la communication autour de la santé du Premier ministre Patrick Achi. Il a vivement interpellé le directeur de la communication de la Primature, après que cette institution eut produit un communiqué sur le « contrôle médical » du Premier ministre.

La Primature ivoirienne a produit un communiqué pour annoncer le retour du Premier ministre, qui, selon certains médias, s’était rendu en France, depuis le lundi dernier. « Le Premier Ministre Patrick Achi de retour à Abidjan, après un contrôle médical en France. Après un bref séjour en France, pour un contrôle médical, le Premier Ministre ivoirien, Patrick Achi, a regagné Abidjan le vendredi 14 mai dans la soirée », a déclaré la Primature.

Lire aussi:   Henri Konan Bédié ou l’énigme du sphinx devenu Phoenix en Côte-d’Ivoire

Un communiqué qui confirme de nombreuses informations circulant sur le compte du chef du gouvernement, depuis plusieurs jours et pour lesquelles, aucune communication officielle n’était disponible. Ce qui a d’ailleurs fait fâcher André Silver Konan.

« Le directeur de la communication le plus inutile au monde. Le même d’Amadou Gon Coulibaly, à Patrick Achi, en passant par Hamed Bakayoko, qui attend que tout le monde soit informé d’un fait, concernant ses patrons, avant de venir confirmer lesdites informations, tout en étant fier du travail pour lequel il est payé par le contribuable ivoirien », a dénoncé André Silver Konan.

Lire aussi:   Soro au JDD à propos de Ouattara : « j’ai été séduit par son CV. Je l’ai soutenu. J’ai honte »

« Si j’étais à sa place, j’aurais eu au moins la décence de démissionner depuis longtemps. On peut faire ça et se sentir encore utile à ce poste ? », a fustigé le journaliste et analyste politique.