Home Politique Sié Coulibaly à Mamadou Koné : « Nous n’accepterons pas que le...

Sié Coulibaly à Mamadou Koné : « Nous n’accepterons pas que le dossier de Soro soit rejeté, votre décision est attendue »

Sié Coulibaly à Mamadou Koné : « Nous n’accepterons pas que le dossier de Soro soit rejeté, votre décision est attendue »
Sié Coulibaly à Mamadou Koné : « Nous n’accepterons pas que le dossier de Soro soit rejeté, votre décision est attendue »

La candidature de Guillaume Kigbafori Soro a été déposée ce lundi 31 août 2020, à la Commission électorale indépendante (CEI). Le président de la Coordination des Mouvements et Associations de soutien à Guillaume Kigbafori Soro (CMA-GKS), Sié Coulibaly, a interpellé le président du Conseil Constitutionnel Mamadou Koné sur la nécessité de laisser compétir tous les candidats à l’élection présidentielle d’octobre 2020.  

Sié Coulibaly a interpellé le président du Conseil constitutionnel Mamadou Koné, après le dépôt de candidature de Guillaume Soro : « Il faut laisser les Ivoiriens compétir. Il faut laisser  les cadres ivoiriens comme Guillaume Soro et autres qui ont déposé leur candidature dans la légalité parce que nous n’accepterons pas la parjure. Nous n’accepterons pas qu’effectivement le dossier de Guillaume Soro soit rejeté pour du n’importe quoi ».

Lire aussi:   Guillaume Soro au Secrétariat des Affaires étrangères et du Commonwealth

Ajoutant : « C’est pourquoi nous disons à monsieur le président de la Cour constitutionnel, votre décision est attendue par le peuple souverain de Côte d’Ivoire. Nous ne parlons pas de Guillaume Soro seul. Nous parlons de la Côte d’Ivoire. Les fils et filles ivoiriens n’accepteront pas le rejet des candidatures des candidats signifiants de l’opposition. Il s’agit du président Henri Konan Bédié, il s’agit du président Laurent Gbagbo, il s’agit du président Guillaume Soro. C’est impensable que ceux-là soient candidats et rejetés. »

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : Quand Mamadou Koné et Kuibiert-Coulibaly perdent le peu de crédit qu’on leur vouait

Rappelons que le président du Conseil constitutionnel lors de sa prestation de serment a déclaré que : « que « le Conseil constitutionnel est une juridiction qui a vocation à apporter la paix, mais qui peut aussi provoquer la guerre, comme nous l’enseigne l’histoire récente de notre pays ». En tout état de cause, Mamadou Koné est face à sa responsabilité quant à la validation des dossiers de candidature qui atterriront sur son bureau.

Lire aussi:   Législatives/Sud ivoirien : Une candidate indépendante dénonce "des fraudes massives avec bourrage d’urnes" à Dabou

Source: afriksoir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here