Home Politique Sam l’Africain: « Affi N’guessan a la rage (…) je vais le déshabiller »

Sam l’Africain: « Affi N’guessan a la rage (…) je vais le déshabiller »

Sam l’Africain:
Sam l’Africain: "Affi N’guessan a la rage (…) je vais le déshabiller"

Traité de personne insignifiante à qui les journalistes ivoiriens donnent la parole, Sam l’Africain, un partisan de Laurent Gbagbo, qui avait témoigné contre ou pour lui à la Cpi, a répondu à Affi N’guessan. Lors d’une conférence de presse, Sam l’Africain a estimé qu’Affi N’guessan est un homme perdu qui ne sait plus ce qu’il fait.

Sam l’Africain a donné du change à Affi N’guessan qui le classe parmi les personnes insignifiantes en Côte d’Ivoire. Sam l’Africain qui avait pris fait et cause pour Affi dans la bataille au FPI est désormais un fervent défenseur de Gbagbo. Ce que n’apprécie pas forcément Affi N’guessan qui a tenté de le minimiser en conférence de presse récemment.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Le Réseau des cadres PDCI notre héritage demande à la formation politique de Bédié de suspendre sa participation aux élections locales à venir

« Affi N’guessan a la rage. Il ne sait pas ce qu’il fait, il ne sait pas ce qu’il dit », répond Sam l’Africain qui explique, concernant Affi, qu’ «  il y a des gens dans ce pays, leurs rêves et les espoirs sont perdus, tombés à l’eau ». Sam l’Africain dit se garder de répondre à des gens qu’il qualifie de « décharges » humaines. Mais, Sam l’Africain croit savoir ce qui a causé la perte d’Affi N’guessan.

Lire aussi:   Affrontements inter-communautaires à Bouna : "les coupables seront punis" (Ouattara)

« Le président Affi a été trompé depuis sa rencontre avec François Hollande. Mais laissez-le vivre ses rêves. Je ne veux pas entrer dans le fond », a expliqué Sam L’Africain qui a dit encore qu’il ne répond pas à des gens sans valeur et sans parole donnée.

Sam l’Africain dit ne pas comprendre pourquoi Affi rue dans les brancards maintenant que Laurent Gbagbo lui a laissé le FPI. Si l’enveloppe est trop lourde qu’il cherche une moins lourde, conseille Sam, avant de voler dans les ailes d’Affi N’guessan. « Je pense qu’il serait plus mignon et plus beau sans les « YOMO » ( teinture pour noircir les cheveux) », recommande Sam qui finit en mettant en garde: « S’il continue de m’attaquer, je vais le déshabiller ».

Afrikmag

Lire aussi:   Me Brahima Soro dénonce des « détentions arbitraires » dont celle de l’aide de camp

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here