HomePolitiqueRHDP: Un proche d’ Amadou Gon en colère « Après Ouattara, c’est...

RHDP: Un proche d’ Amadou Gon en colère « Après Ouattara, c’est fini »

RHDP: Un proche d’ Amadou Gon en colère « Après Ouattara, c’est fini »
RHDP: Un proche d’ Amadou Gon en colère « Après Ouattara, c’est fini »

Au pouvoir depuis 2011, le RHDP (Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix) pourrait connaître de sérieux problèmes après le départ à la retraite de son leader charismatique, Alassane Ouattara.

Après le Conseil politique du RHDP, Ali Konaté lance un appel aux jeunes: « N’acceptez plus d’être des marchepieds »

Vainqueur de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, le président Ouattara a réuni son parti politique, le RHDP, le mardi 17 novembre à l’occasion d’un Conseil politique. Au cours de la réunion qui s’est tenue à Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan-Cocody, le chef de l’Etat a montré son attachement à la paix et à la stabilité; deux conditions importantes pour la mise en œuvre de son projet de société, la Côte d’Ivoire Solidaire. Il a ainsi demandé aux cadres de son parti de tout mettre en œuvre pour maintenir et renforcer la paix et le vivre ensemble sur toute l’étendue du territoire national car le RHDP, selon lui, a pour devoir de travailler à rassembler la Côte d’Ivoire dans toute sa diversité.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire: la nouvelle Constitution créant la 3e République adoptée

« Je vous demande aussi de faire preuve de solidarité, de générosité, d’unité au sein des Coordinations Régionales à travers une bonne collaboration entre les Coordinations Régionales et l’ensemble des structures de base. Soyez encore plus à l’écoute des militants et de la base. Soyez sur le terrain, pour mieux encadrer et accompagner nos jeunes », a-t-il fermement recommandé. Mais cette recommandation du président Alassane Ouattara semble avoir du mal à être mise en oeuvre.

Au pouvoir depuis 10 ans, une bonne frange des militants du RHDP, surtout les jeunes, ne cessent de se plaindre d’être des laissés-pour-compte. Se considérant comme un des héritiers politiques de l’ancien Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, Ali Badarah Konaté s’indigne du manque de promotion ni de soutien aux jeunes au sein du RHDP. Un sentiment de frustration qui s’est davantage accru depuis le décès brusque d’Amadou Gon en juillet 2020.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Surveillé, le député Loukimane Camara brièvement interpellé à l'Aéroport par la Dst

«Jeunes de Côte d’Ivoire, comptez sur vous-mêmes et sur personne d’autre. Après le Président Alassane Ouattara, ne comptez que sur vous mêmes (…) Ils feront semblant mais ils n’assisteront que les plus faibles pour leur confort mental et moral. N’acceptez plus d’être des marchepieds. Ce que vous avez fait pour ADO est suffisant et la République, si elle est vraiment administrée, sait qui fait quoi. Loin du vuvuzela lénifiant », a déclaré Ali Konaté dans une publication sur les réseaux sociaux.

Selon le président des Alassanistes Esprit AGC, le temps est venu pour un éveil des consciences, surtout avec le décès d’Amadou Gon Coulibaly. « Quand ton père n’est plus là, tu dois devenir le chef de famille (…) Soyez dignes et la dignité ne se donne pas. Elle s’acquiert. Transformez votre frustration en motivation. En rage de vaincre. Formez-vous. Structurez-vous. Organisez-vous. Engagez-vous. Imposez-vous. Le Père Noël ne fera rien pour vous sauf si vous consentez à être des larbins. Au fil des ans, vous avez démontré votre engagement, votre capacité de mobilisation et de réaction. Quand vous vous mettez ensemble, ils ont peur, ils se sentent menacés, ils vous divisent et utilisent votre souffrance existentielle pour réduire en mendiants. Arrêtez de vous lamenter. Essuyez vos larmes », a-t-il exhorté.

Lire aussi:   3ème mandat: Didier Awadi tacle sévèrement Ouattara et Condé, « c’est une insulte à l’intelligence des africains »

Président des LRD-Nouvelles énergies, Ali Konaté a été le Directeur local de campagne du président Ouattara pour la localité d’Ogoudou-Hermankono dans la région du Lôh-Djiboua. Cet homme au service de la communauté, partisan inconditionnel du chef de l’Etat dont-il défend la politique partout où il se trouve, est connu pour son franc-parler.

source: afrique-sur7