Home Politique RHDP: nouveau coup dur pour Bictogo

RHDP: nouveau coup dur pour Bictogo

RHDP: nouveau coup dur pour Bictogo
RHDP: nouveau coup dur pour Bictogo

Adama Bictogo, surnommé ‘’le diamant noir’’ par ses proches, semble avoir perdu de son éclat depuis quelques jours. Enchaînant revers et camouflet, le député d’Agboville pourrait libérer son siège dans le cadre de l’application de la loi sur l’incompatibilité du mandat de député avec certaines fonctions.

Depuis l’annonce de la volonté d’Alassane Ouattara de procéder à la restructuration du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), les jours se suivent et semblent se ressembler pour Adama Bictogo. Quelques jours après la mise au point du président de la République qui rappelait aux membres du gouvernement la prédominance du Premier ministre Patrick Achi sur Adama Bictogo, directeur exécutif du parti présidentiel, un triumvirat chargé de conduire la restructuration du Rhdp a été mis sur pied.

Lire aussi:   COMMUNIQUE DES AVOCATS DE MONSIEUR GUILLAUME KIGBAFORI SORO Paris, le 4 juillet 2019

Ainsi, Koné Gilbert Kafana, Cissé Ibrahim Bacongo et Ally Coulibaly, tous de la vieille garde du Rassemblement des républicains (RDR) avaient été coptés pour la mission qui sonne le glas de la superpuissance d’Adama Bictogo. Comme si cela ne suffisait pas déjà, en milieu de semaine écoulée, nous apprenions la désignation de Mamadou Sanogo, un autre farouche adversaire interne du député d’Agboville pour étoffer l’équipe chargée de la restructuration du parti au pouvoir. Lors des dernières législatives, les deux hommes avaient fortement étalé leurs divergences. Mamadou Sanogo, accusant Adama Bictogo de comploter avec un candidat indépendant pour le faire perdre, avait traité le directeur exécutif du Rhdp « d’aventurier venu détruire le parti ».

Fraîchement réélu comme député de Touba malgré ce qu’il a qualifié d’adversité et de complot interne, Mamadou Sanogo avait dénoncé la marginalisation des anciens du RDR par ces « aventuriers ». Mais, comme si cela ne suffisait pas, après la prise de position d’Alassane Ouattara en faveur de son Premier ministre à son détriment dans le duel de leadership qui l’opposait à ce dernier, après sa mise à l’écart pour faire la place à un comité de restructuration, Adama Bictogo devra encore face à une autre bombe qui vient cette fois-ci de l’Assemblée nationale, dirigée par un autre de ses rivaux.

Lire aussi:   Soro parle en Côte-d’Ivoire: Ce n’est pas à l’Assemblée nationale ici que je vais m’enrichir

Dans un communiqué signé par Alain Acakpo-Addra, secrétaire général de l’Assemblée nationale, le président de l’institution, Amadou Soumahoro, invite les députés qui occupent une fonction jugée incompatible avec le mandat de député à bien vouloir se conformer à la loi en lui adressant sans délai, un courrier d’empêchement à l’exercice du mandat de député. Pour faire simple, Amadou Soumahoro demande aux députés concernés de « libérer le tabouret » de parlementaire qu’ils occupent.

Lire aussi:   Constitution: l’opposition ivoirienne va saisir la Haute Cour de justice de la CEDEAO (Mamadou Koulibaly)

Une liste de 17 députés, tous du Rhdp, sur laquelle le nom d’Adama Bictogo était bien inscrit en tête avait circulé sur les réseaux sociaux. La qualité de fournisseur exclusif de l’Etat pourrait donc faire perdre à Adama Bictogo qui avait livré bataille avec l’actuel président de l’Assemblée nationale pour la présidence de l’institution, pourrait perdre son siège de député au profit de son suppléant. Alassane Ouattara avait tranché en accordant le poste de vice-président à celui que ses proches appellent le « diamant noir »

 

Afriksoir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here