Home Politique Révision de la liste électorale 2015, Référendum, législatives 2016 : La CEI...

Révision de la liste électorale 2015, Référendum, législatives 2016 : La CEI forme les partis politiques

La Commission Electorale Indépendante (CEI) en partenariat avec l’Organisation OSIWA (Open Society Initiative for West Africa) a organisé du 23 au 24 février 2016 à Grand-Bassam un atelier de renforcement des capacités des responsables de partis politiques sur le processus électoral à venir. Pour le Président de la CEI, Youssouf Bakayoko, il s’agit avant tout « d’assurer une préparation optimale » des prochaines échéances à savoir la révision de la liste électorale 2015, le référendum et les législatives 2016. « Nul n’ignore que de la bonne information et formation des animateurs des partis politiques dépend la réussite du processus électoral », a assuré le Président Bakayoko. Il a ajouté qu’il est certain que de ces jours d’échanges « jaillira une compréhension mutuelle de nos textes, de nos procédures, bref, de l’ensemble du processus électoral sous ses différents aspects ». Toute chose qui devrait permettre à la CEI de décliner sereinement les différentes étapes futures de son chronogramme. Le Président de la CEI a par ailleurs rassuré les représentants des partis politiques que tout sera mis en œuvre pour corriger les impairs constatés lors du dernier scrutin. « C’est pourquoi, après l’introduction de la tablette biométrique destinée au contrôle de l’identité des électeurs et à la transmission des résultats de façon électronique, elle a intensifié la formation des agents électoraux pour mieux familiariser ceux-ci avec ce nouvel outil, a-t-il déclaré. La maitrise de cette technologie devrait nous permettre de fournir des estimations en temps réels, et réduire davantage les délais de proclamation des résultats pour les scrutins futurs ». En attendant le début effectif de la révision de la liste électorale, le Président de la CEI a invité les partis politiques, à une forte implication pour permettre d’extirper les quelques personnes décédées ou déchues de leurs droits civiques qui y demeurent encore, en les désignant et en servant aux techniciens chargés de cette mission, les pièces adéquates, lors du traitement des contentieux de l’inscription sur la liste électorale. A l’issue de la formation, les représentants des formations politiques ont exprimé leur gratitude à la CEI pour ces échanges et souhaité qu’ils soient réguliers. « Nous avons apprécié l’esprit de nos échanges. Toute cela contribue à créer les conditions de scrutins apaisés », s’est réjoui Gervais Coulibaly, vice-président d la CEI, en mot de clôture.

abidjan.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here