HomePolitiqueRetour de Laurent Gbagbo, voici quelques obstacles qui pourraient se présenter

Retour de Laurent Gbagbo, voici quelques obstacles qui pourraient se présenter

Retour de Laurent Gbagbo, voici quelques obstacles qui pourraient se présenter
Retour de Laurent Gbagbo, voici quelques obstacles qui pourraient se présenter

Depuis qu’il a été définitivement acquitté, la date du retour de Laurent Gbagbo était attendue par un bon nombre d’ivoirien. Hier, le SG du FPI monsieur Assoa Adou a dans un communiqué annoncé la date officielle de son retour.

Le 17 juin est la date qui a été convenue pour le retour de l’ex président qui a passé un peu plus de 10 ans hors de son pays. Si l’information met de la joie dans le cœur de ses militants, nous estimons qu’il ne faut pas trop vite crier victoire pour bon nombres de raison.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : la commission électorale interpelle l’exécutif sur l’organisation du futur Sénat

-Laurent Gbagbo a été condamné en Côte d’Ivoire dans l’affaire de la BECEAO et pourrait être enfermé dès son retour a part bien sure qu’il soit amnistié par le président Alassane Ouattara, chose à laquelle nous croyons fortement.

-La pression du collectif des victimes, depuis l’acquittement de Laurent Gbagbo, le président des victimes Issiaka Diaby a montré son désaccord et a décidé de crier à l’injustice dans les rues d’Abidjan. Une pression qui pourrait impacter la décision du président Alassane Ouattara quant à l’affaire BECEAO?

Lire aussi:   Retour de Gbagbo : Ouattara met le pavillon présidentiel à la disposition du FPI (Assoa Adou)

-Les contours d’un retour sécurisé. Laurent Gbagbo doit venir prendre sa place dans le processus de réconciliation nationale. Pour se faire, il faudrait que le climat social soit approprié c’est à dire, moins de manifestation des victimes, aucune attaque terroriste dans les jours à venir.

Tôt ou tard, Laurent Gbagbo rentrera en Côte d’Ivoire mais, est-ce que ce retour sera à la date annoncé hier par Assoa Adou? Rendez-vous dans deux semaines.

Lire aussi:   Retour au pays le 17 juin : Sécurité maximale pour Gbagbo