Home Politique Retour de l’ancien président ivoirien : Voici les trois possibilités d’accueil de...

Retour de l’ancien président ivoirien : Voici les trois possibilités d’accueil de Gbagbo

Retour de l'ancien président ivoirien : Voici les trois possibilités d'accueil de Gbagbo
Retour de l'ancien président ivoirien : Voici les trois possibilités d'accueil de Gbagbo

Dans dix (10) jours, c’est-à dire le 17 juin 2021, sauf cataclysme, l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, foulera la terre de ses ancêtres. Selon le secrétaire général du Front populaire ivoirien (Fpi) pro-Gbagbo, Assoa Adou, le  »Woody de Mama » atterrira à 14 heures à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan Port-Bouët.

De l’avis de Français Soudan, directeur de la rédaction de  »Jeune Afrique » interrogé, dimanche 6 juin 2021 par Radio France internationale (Rfi), cette journée sera à la fois «cruciale» et «historique» ou encore une «journée de réconciliation» au cours de laquelle il ne souhaite «pas d’affrontement»«Tout dépendra de comment ça va se passer», a-t-il ajouté.

Lire aussi:   A Daoukro, Bédié fait des confidences sur Soro

Pour ce responsable de  »Jeune Afrique », trois possibilités d’accueil existent pour Laurent Gbagbo. « D’abord, la possibilité restrictive. C’est d’ailleurs celle souhaitée par le pouvoir où seuls les familles et l’entourage proche de Laurent Gbagbo sont présents à l’aéroport. Ce souhait des autorités, à mon avis, ne sera pas retenu. Il y a l’autre possibilité totalement inverse, c’est-à-dire, un peu l’open bar avec des dizaines de milliers qui déferlent sur l’aéroport Houphouët-Boigny, le long des avenues. Et puis, il y a une possibilité intermédiaire encadrée avec un accueil officiel en présence peut-être d’un ou deux ministres, des dirigeants de partis peut-être du président Bédié, des dirigeants du Rhdp avec banalisation ou sécurisation du trajet jusqu’à l’aéroport», a évoqué François Soudan précisant que «tout cela est, pour l’instant, en discussion » et que « rien n’est tranché».

L’invité de Rfi a estimé qu’il sera «très difficile de contrôler une foule avec des risques de provocation de tous les côtés ». «Il ne faut pas se faire de l’illusion. N’importe quel pouvoir confronté à ce type de situation réagirait en terme de gestion, de maintien d’ordre. C’est pour cela qu’aux discussions participent le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Diomandé Vagondo et le directeur général de la police, le général Kouyaté » a-t-il indiqué.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Le président de la JPDCI urbaine se lâche «le RHDP unifié un parti de merde»

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here