HomePolitiqueRetour de Gbagbo : Sur France 24, débat houleux entre Joël N’guessan...

Retour de Gbagbo : Sur France 24, débat houleux entre Joël N’guessan et un militant du FPI. Les faits

Retour de Gbagbo : Sur France 24, débat houleux entre Joël N'guessan et un militant du FPI. Les faits
Retour de Gbagbo : Sur France 24, débat houleux entre Joël N'guessan et un militant du FPI. Les faits

C’est officiel. Laurent Gbagbo, l’ancien président ivoirien foulera le sol ivoirien le 17 juin après une dizaine d’années passées à la Haye, puis en Belgique où il réside actuellement.

A l’occasion de cette venue la chaîne de télévision internationale France 24, dans son émission » face-à-face » du mardi (21 h 30 mn GMT ) 1er Juin 2021 a reçu en panel Georges Aka, secrétaire général du Fpi Europe ( proche d’Affi) et Joël N’Guessan, cadre du Rhdp.

Georges Aka était dans les studios de France 24 à Paris, tandis que Joël N’Guessan intervenant depuis Abidjan.

Lire aussi:   Retour de Gbagbo, Damana Pickass demande au Rhdp d'abonder véritablement dans le processus de paix

Interrogé, Joël N’guessan s’est réjoui du retour de l’ancien président Laurent Gbagbo au pays car » c’est un leader politique, il vient pour consolider la réconciliation. On ne peut que se réjouir pour cela. »

» (…) Il va rentrer. Ce que nous attendons ce sont des premiers mots qu’il va prononcer, des mots de repentance, des mots de réconciliation. »

C’est l’expression » des mots de repentance » qui ont mis Georges Aka dans tous ses états. Réagissant à ces propos, il s’est dit étonner du fait que » le pouvoir de Joël veuille attendre des mots de repentance de Laurent Gbagbo » à partir du moment où il a été acquitté par la CPI. 

Lire aussi:   Alassane Ouattara propose que les conditions d’éligibilité à la présidence ivoirienne passent de 12 à 3

Puis à Georges Aka de rappeler que si le président Laurent Gbagbo n’est pas responsable des 3000 morts de la crise post-électorale , » il faut trouver les coupables ailleurs. »

A ce niveau, le débat a commencé à être houleux et les deux invités ne respectaient plus le temps de prise de parole qui se faisait tour-à-tour. Tous parlaient ensemble, tantôt haussant le ton pour contester les propos de l’autre. Finalement, Joël N’Guessan a reconnu que tous les deux camps doivent se repentir. Un point de vue qui a ramené le calme sur le plateau et a mis fin à ce débat

Lire aussi:   Côte d’Ivoire – Nigeria : les relations entre Buhari et Ouattara se réchauffent