Home Politique Retour de Gbagbo: des victimes de la COVICI désavouent Issiaka Diaby

Retour de Gbagbo: des victimes de la COVICI désavouent Issiaka Diaby

Retour de Gbagbo: des victimes de la COVICI désavouent Issiaka Diaby
Retour de Gbagbo: des victimes de la COVICI désavouent Issiaka Diaby

La Confédération des organisations des victimes des crises ivoiriennes (COVICI), s’est désolidarisée du collectif des victimes pro-Ouattara de la crise postélectorale de 2010-2011 que l’on sait, opposé au retour en Côte d’Ivoire de l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo.

Côte d’Ivoire : La Confédération des organisations des victimes (COVICI) fait des recommandations pour un climat socio-politique apaisé

 » La C.O.VI.C.I ne trouve aucun inconvénient au retour de Monsieur Laurent Gbagbo dans son pays », a déclaré Lassina Kanté, le président du conseil d’administration de la confédération, dans un communiqué. Contrairement au Collectif des victimes pro-Ouattara de la crise postélectorale de 2010-2011 que dirige le sieur Issiaka Diaby, visiblement hostile au retour annoncé de l’ex-président, le 17 juin, la Confédération des organisations des victimes des crises ivoiriennes, souhaite plutôt que ce retour contribue à la décrispation et à la réconciliation nationale. Ce faisant, le PCA Lassina Kanté a fait un ensemble de recommandations qui devraient contribuer à la décrispation de l’atmosphère socio-politique ivoirienne.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Ce que dit la présidente des femmes du PDCI après avoir été entendue vendredi à la gendarmerie

Ainsi, au ministre Kouadio Konan Bertin (KKB) en charge de la Réconciliation nationale, La COVICI recommande la création d’un cadre permanent de dialogue entre les leaders politiques ivoiriens afin de rapprocher leurs positions « encore tranchées ». Outre cela, les victimes recommandent au représentant du gouvernement, de travailler à la mise en œuvre des résolutions du séminaire de Jacqueville, portant sur les préoccupations des victimes. Aux responsables politiques, ils les exhortent à travailler au respect de la mémoire de toutes les victimes des crises survenues en Côte d’Ivoire et à l’apaisement de la douleur de leurs familles.

Lire aussi:   Affaire "Nady Bamba me nourrissait", Laurent Gbagbo réagit

Il est également recommandé aux acteurs politiques ivoiriens de, non seulement faire preuve de dépassement et de responsabilité pour éviter à la Côte d’Ivoire un autre épisode de trouble et de violences graves, mais également de transformer leurs partisans et cyberactivistes en acteurs de paix et réconciliation. Aux organisations des victimes, la COVICI demande de renforcer l’encadrement et la sensibilisation des victimes à la culture de la paix et la Cohésion Nationale. De s’engager résolument sur la voie de la lutte pacifique pour la réparation des victimes. Et aussi de refuser de s’inscrire dans le programme des entrepreneurs de la violence.

Lire aussi:   Présidentielle 2020 : quels candidats pour affronter Amadou Gon ?

Afriquesur7

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here