HomePolitiqueRéforme Commission électorale: Les propos de Affi « n’engagent que son FPI et...

Réforme Commission électorale: Les propos de Affi « n’engagent que son FPI et non l’opposition » (Boni Claverie)

Réforme Commission électorale: Les propos de Affi « n’engagent que son FPI et non l’opposition » (Boni Claverie)
Réforme Commission électorale: Les propos de Affi « n’engagent que son FPI et non l’opposition » (Boni Claverie)

Réforme Commission électorale: Les propos de Affi « n’engagent que son FPI et non l’opposition » (Boni Claverie)

Edwige FIENDE

Les propos du président du Front populaire ivoirien (FPI) Pascal Affi N’Guessan après une réunion lundi avec le gouvernement sur la Commission électorale indépendante (CEI), reformée récemment, « n’engagent que sa formation et non l’ensemble de l’opposition », a affirmé la présidente de l’Union républicaine pour la démocratie (URD), Danièle Boni Claverie.

« Les déclarations de M. Affi n’engagent que sa formation politique et non l’ensemble de l’opposition », a réagi Mme Boni Claverie, joint au téléphone par ALERTE INFO.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Guillaume Soro ne rentrera pas au pays avant septembre prochain?

Lundi, le président du FPI a été reçu par le ministre de la Défense Hamed Bakayoko pour « des nouvelles négociations en vue de trouver une solution », après la recomposition de la CEI, contestée par une partie de l’opposition.

Face à la presse après la réunion, la deuxième du genre, Pascal Affi N’Guessan avait annoncé des propositions du gouvernement notamment le choix du président de la CEI en concertation avec l’opposition qui pourrait bénéficier d’un poste de vice-président, en vue d’améliorer sa présence au sein de la commission.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Pour le PDCI, il n'y a aucun salut en dehors de la Paix et du Dialogue

« Nous ne nous reconnaissons pas dans ces rencontres en catimini qui ne concernent que la recomposition de la CEI », a ajouté l’ancienne ministre, pour qui « c’est un jeu de rôle déplorable ».

La nouvelle CEI comprend 15 membres, contre 17 auparavant: le parti présidentiel et l’opposition auront chacun trois représentants, six représentants de la société civile, un de la magistrature, un représentant du président de la République et enfin un représentant du ministère de l’Intérieur.

Lire aussi:   Les médecins militaires à la retraite en Côte-d’Ivoire seront intégrés à la fonction publique

Pour l’opposition la commission, dans sa nouvelle mouture, reste « inféodée » au pouvoir.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site connexion ivoirienne.