HomePolitiqueRéélection d’Alassane Ouattara : la France clarifie sa position? ces signes qui...

Réélection d’Alassane Ouattara : la France clarifie sa position? ces signes qui ne trompent pas

Réélection d’Alassane Ouattara : la France clarifie sa position? ces signes qui ne trompent pas
Réélection d’Alassane Ouattara : la France clarifie sa position? ces signes qui ne trompent pas

Certains signes méritent d’attirer l’attention dans cette situation de crise institutionnelle que traverse la Côte d’ivoire.

Alors que les différentes parties en présence, sont en quête désespérée de légitimité sur le plan international, notamment de la part de la France, les dernières réactions de la diplomatie Française sur les processus électoraux au Niger et aux USA, devraient lever complètement le doute sur la posture de la France, vis-à-vis des tensions politiques qui secouent actuellement la Côte d’ivoire.

Le premier épisode de cette clarification de la position de Paris, remonte certainement au Jeudi 06 Novembre, lorsqu’au terme d’une visite de travail de 24 heures à Niamey, dans la capitale du Niger, le ministre Français des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, saluait ouvertement le modèle démocratique du Niger, qui selon lui, sera ‘’une référence démocratique en Afrique’’ et où les élections ‘’doivent avoir lieu dans le respect de la constitution’’ , après que le président sortant, Mahamadou Issoufou ait renoncé à briguer un 3ème mandat en 2020. Cette sortie du chef de la diplomatie Française, en pleine crise institutionnelle en Côte d’ivoire, avait vite été interprétée comme un désaveu cinglant pour le président sortant Ivoirien, Alassane Ouattara, qui plus d’une semaine après sa réélection contestée, peine à se faire adouber par ses pairs en Afrique et dans le monde. 

Lire aussi:   Tout passe “Sic transit gloria mundi” en Côte-d’Ivoire

Autre fait, probablement encore plus marquant, c’est assurément cette réaction prompte du dirigeant Français, Emmanuel Macron suite à l’élection du candidat démocrate, Joe Biden, face au républicain, Donald Trump, lors de la présidentielle Américaine. 

À peine la victoire de l’ex colistier de Barack Obama lors de la présidentielle de 2008, confirmée, que le locataire de l’Élysée, à l’instar de plusieurs dirigeants du monde d’ailleurs, s’est empressé de lui adresser ses félicitations. ‘’Les Américains ont désigné leur président. Félicitations à Joe Biden et Kamala Harris ! Nous avons beaucoup à faire pour relever les défis d’aujourd’hui. Agissons ensemble !’’, a posté le dirigeant Français sur son compte Twitter. 

Lire aussi:   Etats-Unis : Joe Biden promet de s’occuper des «Castros et des Poutines de ce monde», s’il est élu

Une attitude, qui pour le moins, contraste totalement avec le silence intrigant qu’il observe depuis maintenant plus d’une semaine après la réélection controversée d’Alassane Ouattara. 

Ces deux faits qui se talonnent, dénotent infailliblement d’une réticence de Paris à adouber le scrutin présidentiel controversé qui vient de se tenir en Côte d’ivoire. 

Face à cet imbroglio institutionnel, la France en a appelé ce Mercredi 05 Novembre, lors d’un point de presse du Quai d’Orsay, à l’instauration de discussions entre le régime d’Alassane Ouattara et le Conseil National de Transition ( CNT), dirigé par le président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié. 

Lire aussi:   Côte-d’Ivoire passeport de Gbagbo: Salle VIP, photo, empreintes, les faits, ce qui s’est vraiment passé à Bruxelles

Une position également soutenue par l’Union Européenne et par l’ensemble de la communauté internationale.