Home Politique Réconciliation père et fils : « Bédié a reçu KKB à Daoukro, dans...

Réconciliation père et fils : « Bédié a reçu KKB à Daoukro, dans une totale discrétion » (Ivoir’Hebdo)

Réconciliation père et fils :
Réconciliation père et fils : "Bédié a reçu KKB à Daoukro, dans une totale discrétion" (Ivoir’Hebdo)

Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, parti fondé par Félix Houphouët-Boigny) est à un tournant décisif et ses fils seraient-ils en train de se rassembler, en dépit des désaccords sur les chemins empruntés par les uns et les autres ? En tout cas, à en croire le journal d’investigation Ivoir’Hebdo, le ministre chargé de la Réconciliation nationale Kouadio Konan Bertin dit KKB et le président du PDCI, Henri Konan Bédié, se sont rencontrés à Daoukro, fief natal du second, « dans une totale discrétion », pour amorcer leur réconciliation.

« Il est clair que le président Bédié qui est à Daoukro, pour au moins trois mois, sauf évènement majeur à Abidjan ; est réceptif aux appels du pied du RHDP. Il y a des signes qui ne trompent pas », ajoute-t-il. En effet, signe des temps, le patron du PDCI a validé une visite de Kouadio Konan Bertin (KKB) au siège du parti à Cocody », a souligné le journal d’investigation dans son édition de la semaine. 

Lire aussi:   Référendum constitutionnel, Le Ministre Ahoua N’Doli: “Voici pourquoi Bongouanou doit voter “Oui”’

« Même si celle-ci a été mouvementée, du fait d’une manifestation d’humeurs de la Jeunesse rurale du PDCI conduite par Innocent Yao ; cette visite a eu lieu et permis à l’ancien président des jeunes du PDCI devenu ministre chargé de la Réconciliation nationale », a martelé Ivoir’Hebdo, faisant allusion à la destruction de matériels de travail de certains journalistes, par des jeunes du PDCI, toujours dans le cadre de cette visite mouvementée.

Lire aussi:   PDCI : exclu, le ministre KKB persiste « Je suis toujours militant »

Et la grande révélation est celle-ci : « Trois jours avant cet incident, Bédié avait reçu KKB, à Daoukro, dans une totale discrétion. Le second avait pris prétexte du « Yako » pour la mort de Konan Henri, pour entamer le processus de réconciliation avec le premier ». Soulignons que ni les services de KKB, ni ceux du PDCI n’ont démenti cette révélation du journal Ivoir’Hebdo. 

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que KKB et HKB, le « fils » et le « père » se réconcilieraient après des brouilles. La suite est donc attendue.

Lire aussi:   Appel au dialogue : voici la réponse de Bédié à Ouattara

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here