Home Politique Réconciliation nationale : La JKS lance sa tournée nationale à Krindjabo

Réconciliation nationale : La JKS lance sa tournée nationale à Krindjabo

Réconciliation nationale : La JKS lance sa tournée nationale à Krindjabo
Réconciliation nationale : La JKS lance sa tournée nationale à Krindjabo

La Jeunesse Kigbafori Soro (JKS) vient de tenir un important conclave à Krindjabo, dans la région du Sud-Comoé. En invitant la jeunesse soroïste à Krindjabo ce samedi, la coordination départementale de la Jeunesse Kigbafori Soro (JKS) avait un grand défi à relever : celui de réunir plus de 3000 jeunes dans un contexte un peu particulier pour les partisans de Guillaume Soro.

Ce défi, Maho Caresse Dobé et son équipe l’ont relevé avec brio. La salle polyvalente du Foyer des jeunes de Krindjabo a fait effectivement le plein de la jeunesse soroïste au-delà des espérances des organisateurs. 3000 PARTISANS DE SORO MOBILISES La Jeunesse Kigbafori Soro (JKS) a tenue l’étape 1 de sa tournée intitulée : « Le rendez-vous de la jeunesse soroïste », ce samedi 10 juillet à Krindjabo, dans le département d’Aboisso.

Cette activité qui a mobilisé plus de 3000 partisans de l’ancien président de l’Assemblée nationale de la coordination départementale JKS du Sud-Comoé s’est déroulée sous le thème : « Quelle contribution de la jeunesse soroïste pour une Côte d’Ivoire réconciliée ».

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Soulèvements de démobilisés à Bouaké, la SG de la Francophonie appelle à «privilégier le dialogue et la concertation»

Les intervenants, Maho Caresse Dobé, coordinateur départemental de la JKS en chargé du Sud-Comoé, Elie Ayoub, représentant la jeunesse pro-Gbagbo, Massaworofinin Daouda Coulibaly, président de la JKS ont tous plaidé pour « une réconciliation sans exclusion, toilettée de tout esprit de règlement de compte personnel ».

« Chers amis, le pays nous appelle. La Côte d’Ivoire appelle ses enfants car elle a besoin de tous ses enfants pour aller à la réconciliation véritable. Nous sommes la nouvelle génération. C’est à nous de prendre les devants et appeler les ainés à œuvrer pour une réconciliation vraie qui nous garantira un avenir paisible.

Ici et maintenant, nous appelons au retour du président Guillaume Soro et Charles Blé Goudé. Nous demandons également la libération des prisonniers politiques, civils et militaires », a plaidé le coordinateur départemental du Sud Comoé de la Jeunesse Kigbafori Soro.

LA COTE D’IVOIRE EST UNE

Massaworofinin Daouda Coulibaly a commencé par expliquer le choix de Krindjabo, siège du royaume Sanwi pour l’étape 1 des : « Rendez-vous de la jeunesse soroïste ». « Nous sommes ici à Krindjabo pour lancer une tournée qui fera le tour de la Côte d’Ivoire pour parler de la paix et la réconciliation chères au président Guillaume Soro. Le choix de Krindjabo pour entamer cette tournée importante n’est pas fortuit.

Lire aussi:   Réconciliation nationale en Côte d’Ivoire : Voici pourquoi Soro a sa place à Abidjan

Guillaume Soro, Sénoufo, né à Ferkessédougou dans le nord de la Côte d’Ivoire, a été fait prince à Krindjabo, dans le royaume Sanwi, chez les Agni et au sud de la Côte d’Ivoire. C’est la preuve que la Côte d’Ivoire est une », a-t-il précisé avant de poursuivre : « Notre pays, la Côte d’Ivoire qui est notre héritage à nous tous doit résolument emprunter le chemin de la réconciliation.

Pour cela, nous plaidons pour une réconciliation inclusive. Pour le réussir, chers amis, nous devons conjuguer nos efforts et énergies pour que tous les enfants du pays qui sont à l’exil retrouvent la terre de leurs ancêtres. Aussi, que ceux qui sont dans les prisons soient libérés », a argué Daouda Coulibaly.

POUR UNE RECONCILIATION INCLUSIVE

Lire aussi:   Réconciliation nationale : Bénié Abel (president du Miap-ci) interpelle <>

Pour le président de la JKS, la démocratie doit se construire sur la paix, le vivre ensemble et la pluralité du débat d’idée. Au peuple de Krindjabo où le président de Générations et peuples solidaires (GPS) a été fait prince, il a transmis un message de ce dernier. « Peuples du Sanwi, peuple de Krinjabo, votre prince, votre fils se porte bien. Il me charge de vous transmettre ses salutations et remerciements pour vos soutiens et prières de tous les jours », a-t-il informé.

Cette première activité, selon les organisateurs, avait un double objectif. Outre le premier objectif qui est d’apporter la pierre de la JKS à la réconciliation, il fallait y voir un signe. Celui de la résilience des partisans de l’ancien président de l’Assemblée nationale qui n’abdique pas.

Cette activité de la JKS est la première activité d’envergure des partisans de Guillaume Soro après le verdict du 23 juin dernier. La JKS à travers ce rassemblement indique la voie à suivre à toute la « sorosphère ».

Générations Nouvelles 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here