Home Politique Réconciliation nationale en Côte d’Ivoire : L’OIDH réunit des personnalités et experts...

Réconciliation nationale en Côte d’Ivoire : L’OIDH réunit des personnalités et experts autour d’une table

Réconciliation nationale en Côte d'Ivoire : L'OIDH réunit des personnalités et experts autour d'une table
Réconciliation nationale en Côte d'Ivoire : L'OIDH réunit des personnalités et experts autour d'une table

L’observatoire ivoirien des droits de l’homme (OIDH) organise une causerie-débat ce jeudi 7 et vendredi 8 octobre 2021, à l’hôtel Palm Club à Abidjan Cocody. Cette rencontre est relative à la réconciliation nationale en Côte d’Ivoire. Plusieurs personnalités ivoiriennes et de l’extérieur y prennent part pour échanger et ensemble tirer les leçons de pour ne plus tomber dans les erreurs du passé.

La question de la réconciliation nationale apparait comme un impératif pour la Côte d’Ivoire et les ivoiriens doivent aller à la réconciliation pour renouer avec la paix, la cohésion sociale et la stabilité légendaire qui ont fait les beaux jours de ce pays. L’objectif de l’organisation de cette causerie-débat organisée par l’OIDH est d’explorer les voies et moyens pour y parvenir.

L’objectif global étant de susciter un débat citoyen sur les leçons apprises du procès Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, ainsi que des trajectoires pour la réconciliation nationale en Côte d’Ivoire. Ainsi, la présente activité qui en est à sa troisième édition porter-t-elle sur le thème : « Procès Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé à la CPI : Quelles leçons apprises et quelles trajectoires pour la réconciliation nationale ? »

Lire aussi:   Référendum constitutionnel: Le Moronou désavoue Affi N’guessan

Eric-Aimé Semien, président de l’OIDH a expliqué l’intérêt de son organisation d’accorder une importance à la question de la réconciliation en lien avec le procès de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé à la Cour pénale internationale (CPI). « La première raison c’est que le discours sur la réconciliation en Côte d’Ivoire se situe au cœur de la modernité et au cœur de tous les discours politiques. Nous parlons tous de réconciliation, mais en tant qu’acteurs de la société civile, nous avons un devoir qui est celui de contribuer à ce que le les vraies questions soient mises sur la table pour que nous puissions tous en débattre », dit-il.

Lire aussi:   Nathalie Yamb tacle l’opposition : « CDRP, AFD, EDS… sont allés faire allégeance à Ouattara via Hambak »

Pour le représentant de l’ancien président Laurent Gbagbo en l’occurrence Justin Katinan Koné, la réconciliation est un devoir pour tous. Cependant, il a insisté sur la « blessure profonde que la CPI a laissée en Côte d’Ivoire ». « Personnellement, la CPI a laissé une blessure profonde en Côte d’Ivoire et cela a rendu la situation de la réconciliation beaucoup plus délicate. Parce qu’en perdant confiance en la justice nationale, et en perdant confiance en la justice internationale qui n’a pas été à la hauteur, le peuple de Côte d’Ivoire s’est retrouvé encore profondément divisé », soutient-il.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : perpétuité requise contre deux accusés de l’assassinat du général Gueï

Quant à Hyacinthe Nogbou, directeur de cabinet de Charles Blé Goudé, il a indiqué que son patron voit en la réconciliation nationale un élément important pour son retour en Côte d’Ivoire. « Parce que lorsqu’on veut régler un problème de famille ou dans la société africaine, tous les acteurs sont sur place et c’est cela qui permet de recoudre ce tissu qui a été fracturé ou déchiré », souligne-t-il.

Plusieurs personnalités prennent part à la rencontre, notamment Alioune Tine, expert indépendant des Nations-Unies pour la situation au Mali, Calixte Mbari, du département des affaires politiques de la commission de l’Union africaine, l’ex-première dame Simone Ehivet Gbagbo etc. Soulignons par ailleurs, que la causerie-débat sera animée par des panels de haut niveau.

Source: afriksoir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here